Presse

Interopérabilité des navigateurs Internet :
la FSFE apprécie la décision de la Commission Européenne et propose son aide

le:

Le 16 janvier, la Commission Européenne de la Concurrence a annoncé l'envoi d'une communication des griefs à Microsoft, concernant la vente liée d'Internet Explorer et du système d'exploitation Windows. Cette action découle d'une plainte déposée par Opera, une entreprise européenne développant un navigateur Internet.

La Free Software Foundation accueille favorablement la décision de et propose sa participation à l'enquête anti-monopole qui s'en suivra. Comme nous l'avions indiqué dans un courrier addressé à la commissaire européenne chargée de la concurrence Neelie Kroes, le comportement anticoncurrentiel est inacceptable, qu'il prenne la forme de vente liée de produits sur des segments de marchés dominés ou en contournant les normes et un accès équitable.

«Les navigateurs Internet deviennent des plateformes critiques pour l'informatique dans les entreprises et dans les foyers», déclare Shane Coughlan, coordinateur juridique de la FSFE. «Le marché n'a pas été capable de prévenir la distorsion inéquitable des environnements bureautique et nous ne pouvons permettre la répétition de telles pratiques.»

Georg Greve, Président de la FSFE, déclare qu'«il est important qu'aucune entreprise ne soit autorisée en Europe à pratiquer une politique d'encerclement et d'annihilation de la concurrence, que ce soit via la manipulation des données d'interopérabilité ou via l'abus de position dominante en liant de manière inique les produits. Microsoft a déjà été condamné pour avoir faussé le marché des systèmes d'exploitation pour serveurs de groupe de travail. Nous apprécierions aussi que la Commission se saisisse de la plainte déposée début 2006 par la Commission Européenne pour l'Intéropérabilité des Systèmes concernant d'autres abus dans d'autres domaines.»

Vous pouvez lire le dernier communiqué de la FSFE sur ce sujet sur : http://www.fsfeurope.org/news/2007/news-20071221-01

Vous pouvez lire le courrier envoyé à la Commissaire Européenne chargée de la concurrence, Neelie Kroes, sur : http://fsfeurope.org/documents/20071219-opera-antitrust.pdf

À propos de la Free Software Foundation Europe

La Free Software Foundation Europe (FSFE) est une organisation non gouvernementale à but non lucratif présente dans de nombreux pays européens et engagée dans diverses activités mondiales. Profiter de la société de l'information est conditionné à l'accès aux logiciels. Afin de garantir l'égalité d'accès à l'ère numérique, autant que la libre concurrence, la Free Software Foundation Europe (FSFE) promeut les Logiciels Libres, caractérisés par les   libertés d'utilisation, d'étude, de modification et de copie. Sensibiliser à ces sujets, asseoir les Logiciels Libres politiquement et juridiquement, ainsi qu'apporter aux peuples la Liberté via le soutien au développement des Logiciels Libres, tels sont les objectifs principaux de la FSFE fondée en 2001.

Retrouvez plus d'information sur le travail de la FSFE ici : http://www.fsfeurope.org/.

Contact presse :

greve @ fsfeurope.org

Contact