Presse

"Freedomvote": 10 questions sur les libertés numériques pour les élections nationales Suisses

le:

En prévision des élections du parlement national Suisse (Conseil national et des Etats/Fédéral) du 18 octobre 2015, La FSFE Suisse commence aujourd'hui la campagne "Freedomvote" en collaboration avec le "Swiss Open System User Group" (/ch/open). La campagne offre un portail en ligne qui répertorie les la liste des candidats ainsi que leurs opinions concernant la politique d'Internet, le Logiciel Libre et les formats de données ouverts (standards ouverts)

La campagne "Freedomvote" consiste à donner aux électeurs des renseignements sur les candidats aux élections. Pour beaucoup d'électeurs, il est important de savoir ce que les candidats de différents horizons pensent des aspects politiques d'Internet, par exemple les droits et les libertés des utilisateurs à l'ère du numérique. Malgré cela, de nombreux politiques essaient encore d'éviter ces sujets. Avec la campagne "Freedomvote", le FSFE Suisse veut changer ces positions et amener le sujet d'Internet et de l'usage du Logiciel Libre dans l'agenda politique. Tous les candidats sont invités à répondre aux différentes questions portant sur les sujets tels que les droits des utilisateurs concernant le numérique, le vote électronique, de la neutralité du net, de l'Open Data, du matériel didactique scolaire, du Logiciel Libre et du chiffrement. En outre, les candidats sont invités à expliquer dans le détail leurs positions et fournir les réponses à chaque question dans un champ de texte. Ainsi les électeurs soucieux des droits numériques peuvent trouver des réponses nécessaires qui les aideraient dans le choix du candidat lors du vote. Pour obtenir de meilleurs résultats, il est également possible de créer un profil d'électeur afin de comparer, distinguer les réponses des différents candidats.

"Pour répondre aux dix questions, les candidats peuvent utiliser notre plateforme et nous faire parvenir les réponses par l'intermédiaire de leur parti, où nous contacter directement - explique Simon Wächter de "Freedomvote", "ce que nous souhaiterions c'est que cette initiative de transparence suscite l'adhésion des candidats de tous les partis. Plus il y a de candidats qui participent meilleure sera l'aide et les conseils offerts aux électeurs.

Le FSFE Suisse enverra des centaines de courriels et de lettres cette semaine pour demander aux candidats leur participation. Vous pouvez soutenir l'initiative en demandant personnellement aux candidats de votre zone/région de participer.

Outre le développement et la fourniture de Freedomvote par la FSFE Suisse /ch/open, la campagne est soutenue par diverses organisations de défense des droits civiques tel que Parldigi, Internet Society Switzerland Chapter, Opendata.ch, Digitalle Allmend, ainsi que Willhelm Tux. Le logiciel sous-jacent de freedomvote.ch est auto-développé et publié comme logiciel libre.