Le canular du convertisseur

Première publication sur Heise.de, le 16 Juillet 2007.

La conversion entre le format de Microsoft Office OpenXML (MS-OOXML) et le format Open Document (ODF), indépendant de tout fournisseur, a été proposée par Microsoft et ses associés comme une solution aux problèmes posés par le travail de Microsoft pour imposer au marché un format en conflit avec les Standards Ouverts existants. Les associés de Microsoft, Novell, Xandros, Linspire et Turbolinux se sont tous engagés à travailler sur le convertisseur dans des contrats signés individuellement.

Tout comme les Archives Nationales Britanniques (UK National Archives) ont cédé au mythe d'un meilleur archivage à travers MS-OOXML, qui a été analysé plus en détail dans un article récent sur les informations technologiques de la BBC (BBC Technology news), des groupes influents comme Gartner ont avalé les informations sur le convertisseur, avec la ligne et le bouchon.

Voici le problème : Si ces convertisseurs étaient effectivement capables de faire ce qu'ils prétendent, alors ils ne seraient pas nécessaires.

Lorsque le travail de normalisation autour du format de document ouvert (Open Document Format, ODF) à débuté, Microsoft a été invité à participer, et a choisi de rester silencieux. Bien qu'on les ait imploré jusqu'aujourd'hui de se joindre au travail de normalisation mondial, Microsoft ne partage pas ses idées et suggestions sur le format de document ouvert (ODF) de tous les fournisseurs.

À la place, Microsoft se concentre sur MS-OOXML, dont il fait une promotion basée sur sa supériorité technique et ses fonctionnalités plus étendues. Mais si les revendications de Microsoft à propos de la supériorité technique de MS-OOXML sur ODF sont vraies, comment l'un pourrait-il être parfaitement converti en l'autre ?

Microsoft maintient qu'alors qu'il aurait été facile de prendre en charge le format de document ouvert (ODF) nativement, il a du se tourner vers MS-OOXML parce que c'était la seule façon pour lui d'offrir toutes les fonctionnalités de leur suite bureautique. Mais alors, si Microsoft lui-même est incapable de représenter ses structures de données internes avec le format de document ouvert (ODF) dans sa suite Microsoft Office, comment un programme de conversion extérieur au MS-OOXML pourrait-il accomplir cette tâche ?

La réponse aux deux questions est que ce n'est pas possible, puisque deux choses ne peuvent pas être pareilles et différentes en même temps.

Si les deux formats pouvaient représenter exactement les mêmes données, il n'y aurait aucune raison pour que MS-OOXML existe. Et il n'y aurait aucune excuse pour que Microsoft n'utilise pas ODF nativement pour son application bureautique.

Alors Microsoft à du ajouter quelques fonctionnalités supplémentaires pour faire en sorte que les deux formats présentent des ensembles de données et de fonctionnalités différentes. Cela veut dire qu'il ne sera jamais possible de convertir tous les documents d'un format vers l'autre.

La promesse des convertisseurs est vide de sens. C'est un canular.

Si les utilisateurs de MS-OOXML font usage des fonctions spécifiques de Microsoft, ils se trouveront enfermés dans une dépendance autant de fournisseur que de produit, comme si aucun standard ouvert ou convertisseur n'existait.

Pour gagner au moins quelques avantages des standards ouverts, les utilisateurs de MS-OOXML devraient éviter les fonctions et les éléments spécifiques aux produits Microsoft, et rester dans le domaine des fonctionnalités existantes du convertisseur.

Mais comment un utilisateur peut-il savoir quelle fonction est spécifique à Microsoft ?

Microsoft Office n'a pas d'étiquettes d'avertissement sur ses boutons ni de réglage "utiliser seulement les fonctions conformes à l'ODF". En fait, il n'a pas de prise en charge native du format ouvert de documents, puisque Microsoft à plus d'intérêt dans l'enfermement que dans la compétition.

La seul façon efficace pour les utilisateurs de Microsoft Office d'éviter de s'enfermer dans cette dépendance vis à vis d'un seul fournisseur serait de sauvegarder tous leurs documents dans le format ouvert de document (ODF) en utilisant le plugin ODF pour Microsoft.

En d'autres mots : La seule façon de ne pas se faire enfermer avec MS-OOXML est d'en rester éloigné. Puisque quoique prétendent Microsoft et ses associés en affaires, les convertisseurs promeuvent l'enfermement, ils ne l'évitent pas.

D'autres questions que vous devriez vous posersont en ligne.

Lectures complémentaires

$Date: 2009-07-09 18:41:57 +0200 (Thu, 09 Jul 2009) $ $Author: gollo $ Ian Ewens & Michel Roche