Forum de la Gouvernance Internet (IGF)

Lors du Sommet Mondial de la Société de l'Information (WSIS) des Nations Unies et suite au Groupe de Travail sur la Gouvernance Internet (WGIG), le sommet de Tunis en novembre 2005 a décidé de fonder le Forum de la Gouvernance Internet (IGF) des Nations Unies.

Il est important de comprendre que l'IGF n'est pas un organisme décideur, mais qu'il a été établi pour instaurer un lieu de débat, avec une forte demande pour l'implication et la participation de multiples protagonistes. Son mandat est défini dans le paragraphe 72 de l'Ordre du jour du WSIS à Tunis :

72. Nous demandons au Secrétaire Général des Nations Unies, dans une procédure ouverte à tous, d'organiser une réunion du nouveau forum, appelé Forum de la Gouvernance Internet (IGF), au cours du second trimestre 2006, pour débattre d'orientations politiques avec de multiples protagonistes. Le mandat de ce Forum est de :

  1. Discuter des questions d'ordre public concernant les éléments fondamentaux de la Gouvernance Internet de façon à assurer la persistance, la fiabilité, la sécurité, la stabilité et le développement d'Internet ;
  2. Faciliter les échanges entre les organisations confrontées aux différentes politiques économiques internationales concernant Internet et discuter des sujets qui ne sont du ressort d'aucune organisation existante ;
  3. Servir d'interface entre les organisations inter-gouvernementales concernées et les institutions compétentes sur le sujet ;
  4. Favoriser les échanges d'information et la diffusion des bonnes pratiques, et en cela tirer le plein parti des expertises des communautés universitaires, scientifiques et techniques ;
  5. Conseiller tous les protagonistes en suggérant des solutions accélérant la disponibilité et l'accessibilité d'Internet dans les pays en voie de développement ;
  6. Renforcer et élargir l'engagement des protagonistes dans les mécanismes actuels et/ou futurs de gouvernance Internet, particulièrement ceux de pays en voie de développement ;
  7. Identifier des questions naissantes, les porter à l'attention de organismes concernés et de l'opinion publique, et, selon les cas, émettre des recommandations ;
  8. Contribuer à la mise en œuvre de la capacité de gouvernance Internet dans les pays en voie de développement, en favorisant pleinement le savoir et l'expertise disponibles localement ;
  9. Promouvoir et évaluer de façon continue l'application des principes du WSIS dans le processus de gouvernance Internet ;
  10. Discuter entre autres, des questions critiques concernant les ressources Internet ;
  11. Aider à trouver des solutions aux problèmes liés à l'utilisation d'Internet et de ses abus, en particulier pour les utilisateurs quotidiens ;
  12. Publier les comptes-rendus de ses réunions.

Il ne s'agit pas de définir une politique, mais les politiques nationales et internationales peuvent suivre son travail. Comme les gens incitent l'IGF à traiter des problèmes tels que ceux du "spam", du "cybercrime", du "Copyright", des brevets et des marques déposées, s'intéresser à l'IGF permet de s'assurer que la Communauté du Logiciel Libre ne soit pas surprise par des politiques qui contribueraient à la monopolisation d'Internet, et de préserver la liberté des utilisateurs, des développeurs et des entreprises sur Internet.

Processus

Le Forum de la Gouvernance Internet est une réunion annuelle, organisée dans différents pays, avec la participation des gouvernements, du secteur privé et de la société civile.

Coalitions dynamiques

La plupart des discussions substantielles de l'IGF se tiennent lors de Coalitions dynamiques qui sont formées de manière ad hoc, et qui travaillent selon une approche ouverte avec de multiples protagonistes. La FSFE est impliquée dans les Coalitions dynamiques suivantes :

Documents

Liens externes

$Date: 2012-07-20 17:27:45 +0200 (Fri, 20 Jul 2012) $ $Author: samtuke $ Ghislain PINEAU