Lettre d'information de la FSFE - Juillet 2010

Cette édition couvre la déclaration de Neelie Kroes sur les Standards Ouverts, la dispute sur le Logiciel Libre qui a lieu en Saxe (Allemagne) et le changement de licence de WebM qui devient compatible avec la GPL ; enfin nous vous demandons de rester en contact avec les politiciens sur les sujets du Logiciel Libre.

En outre, le corps de décision stratégique de la FSFE, l'Assemblée générale (AG), s'est réunie à Bolzano en Italie. Les divers débouchés de cette réunion apparaîtront dans les mois et les années qui viennent. Du côté opérationnel, nous avons organisé des réunions de fellows à Tampere (Finlande), Göteborg (Suède), Paris, Lille (France), Berlin, Düsseldorf, Siegen, (Allemagne), ainsi qu'une réunion Jabber de la Fellowship jabber meeting à propos d'ACTA. Stian a publié une nouvelle entrevue pour la Fellowship avec David Reyes Samblas Martinez, dans laquelle il répond aux questions concernant la fabrication de matériel, l'apprentissage électronique et les politiques du Logiciel Libre.

« Une technologie propriétaire est un gaspillage financier »

Non, il ne s'agit pas d'une citation émanant d'une personne de la communauté du Logiciel Libre. Comme l'a indiqué Karsten dans son article, il s'agit de Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission Européenne, qui intervenait à un sommet organisé par l'OpenForum Europe (OFE) à Bruxelles le 10 juin. Elle a aussi déclaré :

« Beaucoup d'institutions se sont retrouvées enfermées des dizaines d'années dans des technologies propriétaires par inattention. Dépassé un certain stade, ce choix originel devient tellement enraciné que les alternatives sont systématiquement ignorées, quels que soient leurs bénéfices potentiels. C'est un gaspillage de l'argent public que beaucoup d'organismes publics ne peuvent plus se permettre. »

Kroes a aussi soutenu notre définition des Standards Ouverts. Elle a clairement dit que des standards « vraiment ouverts […] viennent sans contraintes pour leur mise en place ». Ceci est important car cela signifie que les programmeurs peuvent implémenter un standard avec du Logiciel Libre ; ce que Microsoft et d'autres ont tenté de réfuter devant la Commission, clamant qu'un standard est « ouvert » même s'il ne peut pas être mis en place avec du Logiciel Libre. Ces développements sont une bonne nouvelle ; partagez-la !

« L'État libre » de Saxe plaide contre le Logiciel Libre

Déjà en mai, des politiciens allemands débattaient du Logiciel Libre dans le parlement de l'État libre de Saxe (un land en Allemagne). J'ai [Matthias] publié une analyse de ce débat (en allemand). Le gouvernement du land parle de raisons stratégiques d'aller contre le Logiciel Libre, sans en nommer aucune. La CDU et le FDP disent qu'ils ne veulent pas influencer le marché. Mais d'un autre côté, le gouvernement du land éduque ses élèves avec les logiciels d'un monopoliste et fait la publicité des logiciels propriétaires de Adobe sur ses sites internet. Dans ses appels d'offre publics, il ne demande pas de Logiciel libre, mais se plaint qu'il y aurait trop peu de prestataires de service en Logiciel Libre et de programmes. En outre, il utilise le terme de « standards de marché » contre le Logiciel Libre.

Que de tels débats prennent place dans un parlement est un très bon signe. Cela signifie que les politiciens doivent se forger une opinion sur le Logiciel Libre et que nous pouvons aussi intervenir dans ces débats avec eux. C'est pourquoi nous avons demandé aux citoyens de Saxe d'envoyer leur avis à leurs élus sur cette discussion et d'écrire ce qu'ils appréciaient dans ce débat et poser des questions comme : « lorsque les politiciens parlent de raisons stratégiques d'aller à l'encontre du Logiciel Libre, quelles sont ces raisons ? » Le discours récent de Neelie Kroes cité ci-dessus est aussi quelque chose que vous pouvez montrer.

Formats vidéo libres / licences de logiciel

En mai, Google a mis à jour la licence pour leur projet WebM afin de la rendre compatible avec la GPL. Comme expliqué dans la dernière édition de la lettre d'information, WebM est important pour que les utilisateurs ne soient plus obligés d'installer des extensions non-libres comme Flash, mais puissent lire des vidéos encodées dans un format libre.

WebM était déjà un Logiciel Libre, car les ayant-droit déclaraient dans la licence accorder aux utilisateurs la liberté de l'utiliser, de l'étudier, de le partager et de l'améliorer. Le problème était que la licence n'était pas compatible avec la GNU General Public License (GPL).

Il y a beaucoup de licences de Logiciel Libre, mais la GNU GPL est la plus célèbre licence de Logiciel Libre de gauche d'auteur (copyleft). Elle est utilisée par un large pourcentage de Logiciels Libres. Elle garantit les quatre libertés et ajoute la condition que ces libertés restent intactes avec la distribution ultérieur du logiciel.

Si les gens utilisent la même licence ou bien une licence compatible avec la GPL, alors les programmeurs peuvent échanger leur code librement et facilement, sans avoir à réinventer la roue à chaque fois, mais en utilisant du code existant. C'est pourquoi il est si important que les programmeurs utilisent la GNU AGPL, la GPL, la LGPL, ou toute autre licence compatible pour leurs logiciels. Il existe aussi un article de David Wheeler qu'il est intéressant de lire : Pourquoi vous devriez rendre votre logiciel compatible avec la GPL, comme l'a fait WebM.

Agissez : donner continuellement à vos représentants politiques votre point de vue

Notre mission est d'expliquer le concept du Logiciel Libre à autant de personnes que possible. Ce mois-ci l'équipe allemande de la FSFE a tenu un stand au GNU/Linuxtag à Berlin et expliqué le Logiciel Libre aux différents visiteurs, donné des interviews et des conférences à propos de « La liberté dans le nuage » (“Freedom in the Cloud”) et les malentendus concernant le Logiciel Libre. Selon le public auquel vous vous adressez, vous devriez adapter vos explications. Pour vous aider à soutenir le Logiciel Libre, nous fournissons des liens vers des vidéos et des enregistrements audio, ainsi que des transcriptions de discours.

En tant que fellow vous y avez automatiquement un compte you, mais vous pouvez aussi juste enregistrer pour un compte-invité et nous aider à faire en sorte que ces pages soient des ressources utiles pour ceux qui veulent en apprendre davantage pour expliquer au mieux les bénéfices de la liberté logicielle.

Cordialement,
Matthias Kirschner– FSFE

--
Free Software Foundation Europe
FSFE - Nouvelles
Prochains évènements de la FSFE
Agrégation des Blogs de la Fellowship (en anglais) ou des blogs en français.
Discussions sur le Logiciel Libre

newsletter Matthias Kirschner GnuGpl Licensing EuropeanCommission OpenForumEurope WebM $Date: 2010-06-29 14:41:56 +0200 (Tue, 29 Jun 2010) $ $Author: mk $ Hugo Roy (France), Jil Larner (Mont Blanc, France)