Lettre d'information de la FSFE - Février 2011

Un « conteneur » pour libérer les vidéos sur le web

Les vidéos sur Internet sont souvent pénibles pour les utilisateurs de Logiciels Libres. De nombreux sites web requièrent le plugin non-libre Flash pour la lecture de vidéos. Vos amis se demandent peut-être aussi pourquoi vous n'êtes pas en mesure de regarder des vidéos sur YouTube depuis votre navigateur web, et vous prennent pour un fou quand vous commencez à télécharger des vidéos avec youtube-dl. Avec gnash et d'autres logiciels capables de lire directement des vidéos Flash, la situation s'est améliorée. Mais Flash est encore un problème tant pour les utilisateurs que pour les développeurs de Logiciels Libres.

L'arrivée d'HTML5 s'est révélée être une opportunité de régler ce problème, en permettant à l'utilisateur de lire des sons et des vidéos directement dans son navigateur web (sans passer par un logiciel tiers). Mais il y avait un désaccord sur le format du conteneur vidéo à utiliser : H.264, WebM ou Ogg Theora ? L'organisation MPEG LA exige que les développeurs qui mettent en œuvre H.264 acceptent un accord de licence incompatible avec le Logiciel Libre. Ainsi, nous aurions pu finir par dépendre à nouveau de logiciels non-libres pour regarder des vidéos sur le web.

Mais récemment, Google a annoncé qu'il arrêtait de soutenir le codec H.264, sous brevets logiciels, au profit de codecs libres. Google étant le plus important fournisseur de vidéos sur le web, sa décision est un pas important pour se débarrasser des logiciels non-libres de lecture vidéo. Notre organisation-sœur, la FSF, a diffusé un communiqué de presse à ce sujet (en Anglais), et j'ai (Matthias) été interviewé par Dradio Wissen sur ce même sujet (en Allemand).

Le temps est maintenant venu d'aider à l'adoption de WebM comme format vidéo libre : contactez les dirigeants de sites web et demandez-leur de distribuer leurs vidéos au format WebM et de se débarasser de H.264.

De nouveaux vêtements pour la FSFE

Pour de nombreuses personnes, le premier contact avec la FSFE se fait via son site web. Après des mois de travail par l'équipe Web de la FSFE, un nouveau design a été mis en place, apportant une apparence moderne, une infrastructure améliorée, et de nouvelles fonctionnalités. En voici la liste :

Et dans un autre registre

Agissez - Rejoignez l'équipe Web

L'équipe Web de la FSFE a besoin d'aide ! Nous avons besoin de nouvelles idées et suggestions, ainsi que de développeurs, de designers, et de traducteurs pour continuer à améliorer fsfe.org.

newsletter Matthias Kirschner $Date: 2011-01-02 13:25:29 +0100 (Sun, 02 Jan 2011) $ $Author: mk $ Schnouki