FSFE Newsletter - Novembre 2013

Les bonnes plateformes d'expérimentation

Il y a des appareils qui ne payent pas de mine et dont personne à première vue ne voudrait. Votre éditeur a par exemple essuyé quelques moqueries quand il a acheté son Neo FreeRunner chez Open Moko. Au même moment vous pouviez trouver des appareils moins chers avec un processeur plus rapide, davantage de RAM, davantage d’espace de stockage, un meilleur design, une meilleure connectivité, de meilleurs microphones et haut-parleurs.

Pourtant, des appareils comme ceux d’Openmoko sont importants pour nous tous, même si une partie seulement d’entre nous les achète. Ils sont essentiels en tant que plateformes d’expérimentations matérielles qui aide les programmeurs à comprendre le véritable fonctionnement des ordinateurs - ce que fait réellement le code - leur permettant ainsi d’écrire de meilleurs logiciels au bénéfice de tous.

Paul Boddie a présenté un autre de ces appareils : le Ben NanoNote. Cet ordinateur est intégralement supporté par les pilotes libres fournis avec le noyau Linux d’origine. Il ne requiert aucun logiciel propriétaire, pas même au niveau des micrologiciels. Le «  Ben  » encourage l’expérimentation puisque rien ne vous empêche de remplacer son bootloader ou son système d’exploitation par les vôtres, et vous pouvez y installer les programmes de votre choix.

Les mauvaises restrictions

Les connaissances que notre communauté gagne grâce à ces plateformes d’expérimentation nous aident à contrebalancer le pouvoir des constructeurs, en particulier ceux qui utilisent des restrictions technologiques afin de nous ôter tout contrôle sur le matériel que nous possédons. Sur de nombreux périphériques ce sont les constructeurs qui décident des logiciels que nous pouvons installer, et ils ne nous permettent ni d’étudier leur fonctionnement, ni de les modifier ou remplacer. Ils décident du logiciel que nous pouvons utiliser pour lire un DVD ou de l’opérateur GSM que nous pouvons utiliser avec notre téléphone, et voudraient avoir la possibilité de supprimer à distance nos données, y compris nos livres, musiques ou vidéos.

La question qui se pose est : Allons-nous les laisser faire  ? Accepterons-nous les restrictions qu’ils veulent nous imposer  ? Si nous ne les acceptons pas, que devons-nous faire pour faire contrepoids à ces évolutions ?

Les rencontres locales

Au sein de la FSFE, nous pensons que les rencontres locales jouent un rôle crucial pour relever ce défi. Nous devons faire se rencontrer tous ceux qui s’opposent à ces restrictions et les aider à expliquer leur action au reste du monde. Comme annoncé dans la précédente newsletter, nous avons tenu la première rencontre des coordinateurs de groupes locaux de la FSFE . Il en est notamment sorti un guide pour les organisateurs de rencontres locales, ainsi qu’un ensemble de bonnes pratiques pour la bonne modération des réunions et autres événements, compilées par Lucile Falgueyrac.

Au-delà de la rencontre des coordinateurs, la FSFE a également tenu son assemblée générale annuelle à Vienne. Jonas Öberg nous fait part de sesréflexions a posteriori et Hugo Roy décrit les formalités du second jour de l’assemblée, notamment les ré-élections de Karsten Gerloff comme président et de Reinhard Müller comme trésorier. Après deux années de bons et loyaux services, Henrik Sandklef a quitté son poste de vice-président  et votre serviteur a été élu pour lui succéder.

Par ailleurs...

S'impliquer : Ils ne veulent pas que - mais, vous, que voulez-vous ?

Comme expliqué plus haut, nous ne voulons pas que les gens se résignent à accepter les restrictions imposées sur leurs appareils. Nous voulons un moyen facile d’informer un plus large public de l’existence de ces restrictions. En particulier, nous voulons donner aux plus jeunes un moyen de montrer qu’ils ne les acceptent pas. Pour cela, le 4 novembre nous avons lancé le site TheyDontWantYou.To et, avec nos organisations partenaires, nous avons commencé à diffuser sur les sites de micro-blogging des messages marqués #theydontwantyouto, mettant en évidence les restrictions que nous dénonçons.

Aidez-nous à répandre ces messages, diffusez-les auprès de vos amis, parlez-en sur votre blog, collez nos stickers. Et faites-nous connaître les restrictions auxquelles vous êtes confrontés dans votre vie quotidienne.

Merci à tous les Fellows et donateurs qui rendent notre travail possible,
Matthias Kirschner - FSFE

--
Free Software Foundation Europe
FSFE News
Evénements FSFE à venir
Aggrégation des blogs Fellowship
Discussions Free Software

newsletter Matthias Kirschner $Date: 2011-06-06 12:32:19 +0200 (Mon, 06 Jun 2011) $ $Author: mk $ Cryptie et Damien