TUX&GNU@school - 8ème édition

Tous les deux mois, la colonne TUX&GNU@school [2] vous parle de logiciels éducatifs libres, d'un site web sur ce sujet et d'une idée facile à appliquer. Ce mois-ci, je vais vous parler de GAMGI [3], un programme éducatif libre, des projets Skolelinux [4] et KDE Educatif[5] et de l'idée « Quelque chose d'utile pour KDE-Édu » ;-).

Bienvenue dans la 8ème édition de TUX&GNU@school. Depuis la dernière fois, je me suis occupé de la lettre de diffusion que je vous avais promise dans la dernière édition. Vous pouvez maintenant vous y abonner ici et recevoir la nouvelle version de la colonne tous les deux mois. Pour le moment, la lettre de diffusion [6] existe en cinq langues. Oui, vous avez bien entendu, il y a une nouvelle traduction : (en espagnol [7]) en plus de celles déjà existantes (en allemand [8], en anglais [9], en français [10] et en suédois [11]). Merci à Samuel Gimeno.

GAMGI - Interface graphique de modélisation générale des atomes

Il y a quelques jours, Carlos Pereira m'a envoyé un courriel me demandant si je pouvais présenter son programme ici. Bien sûr, je suis tout à fait d'accord et je le fais dès maintenant. La description qui suit provient presque complètement de Carlos lui-même qui est aussi l'auteur principal de GAMGI [3].

GAMGI veut dire Interface graphique de modélisation générale des atomes. Les licences du programme sont les licences GNU GPL [12] et vous pouvez l'utiliser pour construire, visualiser et analyser des structures atomiques telles que des molécules, des crystaux, des verres, des liquides, etc. GAMGI supporte les 230 espaces de groupes crystallographiques et peut être utilisé par exemple pour simuler la symétrie des points et pour faire de l'analyse 3D de Voronoi. De plus, GAMGI supporte les fenêtres multiples, les couches et les lumières et offre un contrôle maximum même sur des objets de bas-niveau comme les atomes, les liaisons chimiques et les objets textes.

GAMGI comprend une documentation XHTML qui peut être vue dans un navigateur ou dans le programme lui-même. Le programme comprend aussi des centaines de fichiers décrivant les molécules, groupes et cellules. Ceux-ci sont dans le format XML natif de GAMGI et peuvent être téléchargés depuis le programme.

Capture d'écran 1 : GAMGI en action

Capture d'écran 1 : GAMGI en action

GAMGI est écrit en ANSI C et nécessite glib 1.2/gtk 1.2, gtkglarea 1.2, et les bibliothèques mesa et expat, qui sont toutes facilement disponibles dans toutes les distributions Linux. Le programme consiste en un montant considérable de 150,000 lignes de code. Il existe deux listes de diffusion [13], une pour aider les utilisateurs et l'autre pour discuter du développement lui-même. Andre Truter, un ingénieur en logiciels, prépare des paquetages pour GAMGI. Pour l'instant, il y a des paquetages pour SuSE et Debian [14]. Des paquetages pour d'autres systèmes vont être disponibles sur requête.

Carlos écrit aussi dans son courriel que, bien qu'il ait écrit GAMGI depuis rien et que ce n'est pas une copie d'un autre programme, il a tout de même été inspiré par d'autres programmes comme InsightII et Cerius2 qu'il a utilisés durant sa thèse. Il se rend compte qu'il manque encore certaines choses à son programme mais GAMGI est déjà bien utile spécialement dans le domaine de l'enseignement.

Si vous avez des questions ou des suggestions Carlos [15] sera à l'écoute. Mais passons maintenant au premier projet de cette édition qui est Skolelinux.

Skolelinux

Skolelinux [4] est une distribution basée sur Debian [16] qui a pour cible les écoles. C'était et c'est toujours le but de cette distribution de tout offrir configuré avec une installation de base simple et facile d'accès. Ceci car aujourd'hui un grand nombre d'enseignants doivent administrer eux-mêmes le bassin d'ordinateurs de leur école.

Je voudrais maintenant remercier Knut Yrvin, le leader norvégien du projet et Kurt Gramlich, le leader allemand du projet Skolelinux, pour leurs réponses à mes questions. Peut-être certains d'entre vous ont déjà compris que Skolelinux est un projet du nord de l'Europe[17], de Norvège pour être précis. « Skole » signifie « école » et ce que veut dire « Linux » devrait être clair, est-ce pas ? ;-).

Le projet a vu le jour en juin 2001 lorsque Petter Reinholdtsen et Knut Yrvin ont discuté lors d'une fête estivale de leurs difficultés à l'école. Ils devaient utiliser de façon presque exclusive des logiciels propriétaires avec des licenses retrictives pour l'utilisateur. Cela se devait d'être changé et aujourd'hui il y a plus de 200 écoles [18] seulement en Norvège qui travaillent avec Skolelinux. Vous devez savoir de plus que le projet peut maintenant payer trois personnes en totalité et il y a de nombreux volontaires qui font le reste du travail.

Né comme un dérivatif de Debian en Norvège, l'année dernière, Skolelinux a plus ou moins fusionné avec le sous-projet de Debian DebianEDU [19]. Un facteur déterminant pour cela a surement été le fait que des personnes de différents pays furent intéressées par Skolelinux. Nous pensons ici à Kurt Gramlich et Skolelinux Allemagne, qui adapte la distribution aux conditions spécifiques d'Allemagne. En fait, cela ne veut pas dire seulement la traduire dans la langue mais cela veut aussi dire ajouter des choses comme des verrouillages d'écran à l'école, ce qui n'est pas obligatoire dans tous les pays.

Capture d'écran 2 : le logo Skolelinux

Capture d'écran 2 : le logo Skolelinux

En Norvège, le projet peut compter sur le support de l'état et de quelques entreprises. De plus, ils sont en train de procéder à une étude pour voir s'il est possible d'installer Skolelinux dans les écoles d'Oslo. Et avant que je n'oublie, Skolelinux est disponible dans sa première version stable : Skolelinux Venus 1.0 [20]. Nous pouvons aussi être excités par la version à venir qui sera basée sur Debian Sarge ce qui inclut des logiciels plus récents.

D'autres pays qui utilisent Skolelinux sont par exemple la France, la Grèce et l'Uganda. Le projet allemand de Skolelinux semble être le plus actif après celui d'origine en Scandinavie. Ces personnes, qui sont toutes des volontaires, travaillent extrèmement vite et sont représentées dans un stand à presque tout évènement sur les logiciels libres dans leur pays. Ils sont aussi très forts en documentation [21] et ils possèdent avec Skolelinux.de [22] leur propre site web. À Gütersloh (en Allemagne) ils maintiennent même un petit centre de test où ils développent et informent régulièrement.

Quelques exemples des travaux de Skolelinux Allemagne sont l'intégration possible du système de gestion d'apprentissage ILIAS [23] ou de moodle [24], une liaison vers Windows ou encore le catalogue de conception de produit pour une gestion de qualité [25]. Pour le futur, il y a suffisamment à faire pour que vous puissiez contribuer si vous le désirez. Des améliorations possibles peuvent être une encore meilleure documentation, la traduction dans votre propre langue ou la programmation de logiciels éducatifs simples. Cela serait particulièrement intéressant si vous avez des connaissances pédagogiques.

Abbendum : cette année, à la rencontre Systems à Munich (Allemagne) [26] ils ont reçu le prix du nouveau media Linux [27] dans la catégorie Meilleure nouvelle distribution.

Nous sommes impatients de savoir comment va évoluer Skolelinux dans le futur et je vous en tiendrai informés. Voici maintenant le second projet de cette édition où Anne-Marie présente les nouvelles récentes du projet KDE Éducation.

KDE-Édu dans KDE 3.3

Comme vous le savez, KDE 3.3 est sorti fin Août 2004 et la version de correction de bogues 3.3.1 est sortie il y a quelques jours. Il y a eu quelques changements dans les applications de KDE-Édu [5].

Nous avons deux nouveaux programmes :

KHangman [32] a été amélioré à la suite d'une étude d'utilisation [33]. KTouch [34] (dactylo) et KEduca [35] (logiciel pour générer des tests) ont des nouveaux mainteneurs. KStars [36] devient l'un des meilleurs programme d'astronomie de GNU/Linux.

Dans le futur, nous aimerions développer un programme mathématique pour les étudiants agés de 8 à 15 ans, sur les périmètres, les nombres et ainsi de suite. Un programme sur la géographie [37] est aussi en cours de développement, la difficulté principale étant ici de produire des cartes (il utilise des cartes en libre circulation et il faut les adapter). Dans tous les programmes éducatifs, les données sont la partie la plus difficile car elles nécessitent la traduction dans un nombre maximum de langues possible.

Au lieu de la présentation d'une idée spécifique, je voudrais m'en référer à l'appel d'Anne-Marie : créer des données pour les programmes éducatifs libres et les envoyer au projet KDE-Édu.

Et maintenant les nouvelles.

Nouvelles et mise à jour de versions de programmes

Concours pour des icônes pour KEduca (edu.kde.org - 04.10.2004)

KEduca [35] a trouvé un nouveau mainteneur, Henrique Pinto. Henrique a rapidement commencé à travailler sur KEduca et en a fait une KPart (cela signifie que vous pouvez ouvrir des fichiers keduca à l'intérieur de Konqueror par exemple). Il a aussi réalisé la compression sur les fichiers de test afin que les élèves ne puissent plus les lire. Maintenant KEduca a besoin de nouvelles icônes, vous trouverez tous les détails sur la page des icônes de KEduca [38] ou sur le site web KDE-Look [39]. Ainsi, si vous êtes un artiste, voici une façon utile d'apporter votre contribution !

Appel à des mainteneurs (edu.kde.org - 24.09.2004)

KEduca [35], KMessedWords [40] et KVocTrain [41] recherchent de nouveaux mainteneurs. Qu'est-ce que cela implique ? L'interface de KMessedWords doit être modifiée et l'objectif principal est de rendre le dictionaire traduisible dans d'autres langues. Un autre ajout possible serait de couper les mots en syllables. Utiliser les fichiers de mots de KHangMan (avec des définitions lorsqu'elles sont disponibles) est aussi une possibilité. Cela n'est pas trop demandant et serait possible pour un débutant. Pour KEduca, la caractéristique principale serait de crypter le fichier xml afin que les élèves ne puissent pas lire les réponses. Un port vers kdelibs actuel doit aussi être fait. KVocTrain demande plus de travail et une compléte refactorisation du code doit être faite car le code est trop vieux. Toute personne intéressée est invitée à se présenter sur la liste de diffusion de kde-edu [42]. Soyez assurés que vous aurez beaucoup d'aide et vous vous amuserez ainsi beaucoup avec la communauté KDE !

Travail sur l'amélioration de la documentation (edu.kde.org - 23.08.2004)

Le sommet mondial de KDE aKademy [43] a débuté, et bien qu'aucun membre de KDE-Édu ne soit présent, Anne-Marie est en contact avec certaines personnes. Une rencontre IRC a eu lieu aujourd'hui avec Phil et Lauri de l'équipe de documentation KDE. Plusieurs idées ont été discutées : avoir une documentation spécifique pour les enfants, avoir des pages Démarrage rapide pour chaque programme, écrire un squelette pour les manuels d'utilisateurs de KDE-Édu... Nous avons aussi essayé de voir ce qui pouvait être amélioré dans chaque manuel de documentation. Merci beaucoup aux membres de l'équipe de documentation qui démontre comment le travail en équipe améliore KDE ! Veuillez lire cette page [44] pour savoir comment mieux écrire votre documentation.

Étude d'utilisation pour KHangMan (edu.kde.org - 23.08.2004)

Celeste Paul a écrit une très complète étude d'utilisation [33] pour KHangMan [32]. Ses suggestions seront suivies à la lettre et vous pourrez suivre les progrès sur la page d'utilisation de KHangMan [45]. Merci à Celeste pour ce travail très fouillé !

KWordQuiz dans KDE-Édu (edu.kde.org - 14.05.2004)

KWordQuiz [28] a rejoint le module kdeedu et remplace FlashKard [46]. KWordQuiz va vous aider à étudier vos mots de vocabulaire (les formats WordQuiz et kvtml sont supportés) et il conserve toutes les fonctionalités de FlashKard. En plus, le mode Quiz est excellent et le mode Édition est très puissant. LinuxMagazine [47] a écrit deux pages sur KWordQuiz dans le numéro 41 et a gentiment mis l'article en-ligne [48], Merci beaucoup !

Nouvelle pour les développeurs : documentation KNewStuff (edu.kde.org - 15.04.2004)

La bibliothèque KNewStuff se trouve maintenant dans kdelibs et est donc disponible pour toutes les applications qui en auraient besoin. KLettres de cvs HEAD et KHangMan (branche make_it_cool) l'utilisent avec succès. Cette bibliothèque permet au programme d'obtenir et d'installer en quelques clics de souris des nouvelles données depuis un site web. Une explication est disponible dans la section de développement de ce site web [49] pour vous aider à utiliser cette nouvelle bibliothèque.

KTouch a besoin d'idées (edu.kde.org - 05.04.2004)

Andreas, l'actuel co-mainteneur de KTouch [50] va débuter une nouvelle version de KTouch. Il a défini un nouveau concept [51] et aimerait des critiques. Merci de rentrer en contact avec lui [52] pour l'informer de toutes vos requêtes et souhaits.

Mises à jour de version de programmes

Voilà, c'est fini une fois de plus. Nous vous reverrons l'année prochaine.

Liens :

[1] Veuillez envoyer vos critiques, questions, commentaires, idées et plus à : foxman@lugo.ch
[2] Le site web de TUX&GNU@school : www.fsfeurope.org/activities/education/tgs
[3] Le site web de GAMGI : www.gamgi.org
[4] Le site web de Skolelinux : www.skolelinux.org
[5] Le site web du projet KDE-Édu : edu.kde.org
[6] The newsletter of TUX&GNU@school
[7] Le site web espagnol de TUX&GNU@school
[8] Le site web allemand de TUX&GNU@school
[9] Le site web anglais de TUX&GNU@school
[10] Le site web français de TUX&GNU@school
[11] Le site web suédois de TUX&GNU@school
[12] GNU GPL - General Public License
[13] Les listes de diffusion de GAMGI
[14] Les paquetages GAMGI pour SuSE et Debian
[15] L'adresse électronique de Carlos Pereiras
[16] Le site web de Debian : www.debian.org
[17] Le site web norvégien du projet Skolelinux : www.skolelinux.no
[18] Les écoles qui utilisent Skolelinux
[19] Le site web du sous-projet de Debian DebianEDU
[20] Téléchargement de Skolelinux Venus 1.0
[21] Documentation pour Skolelinux
[22] Le site web allemand du projet Skolelinux : www.skolelinux.de
[23] Le site web pour apprendre la gestion du système ILIAS
[24] Le site web pour apprendre la gestion du système moodle : www.moodle.org
[25] le catalogue de conception de produit Skolelinux pour une gestion de la qualité
[26] Le site web de Systems à Munich (Allemagne)
[27] Les prix de Linux New Media 2004
[28] Le site web de KWordQuiz : edu.kde.org/kwordquiz
[29] Le site web de KTurtle : edu.kde.org/kturtle
[30] Troisième prix pour KTurtle
[31] Le magazine hollandais Linux Programming
[32] Le site web de KHangman : edu.kde.org/khangman
[33] L'étude d'utilisation de KHangman
[34] Le site web de KTouch : edu.kde.org/ktouch
[35] Le site web de KEduca : edu.kde.org/keduca
[36] Le site web de KStars : edu.kde.org/kstars
[37] Le site web de KGeography : edu.kde.org/kgeography
[38] Les icones pour KEduca
[39] KEduca-Icons on kde-look.org
[40] Le site web de KMessedWords : edu.kde.org/kmessedwords
[41] Le site web de KVocTrain : edu.kde.org/kvoctrain
[42] Les listes de diffusion du projet KDE-Édu
[43] Le site web du sommet mondial KDE aKademy
[44] Les pages de documentation du projet KDE-Édu : edu.kde.org/doc
[45] La page du résultat d'étude d'utilisation de KHangman
[46] Le site web de FlashKard : edu.kde.org/flashkard
[47] Le site web de Linux-Magazine : www.linux-magazine.com
[48] L'article de Linux-Magazine de KWordQuiz (pdf)
[49] Les pages pour les développeurs du projet KDE-Édu
[50] Le site web Sourceforge de KTouch : ktouch.sourceforge.net
[51] Nouveau concept pour KTouch (txt)
[52] Adresse électronique du co-mainteneur de KTouch Andreas

À propos de l'auteur :

Mario Fux a fini en 1999 le PrimarlehrerInnenseminar à Brig après avoir terminé un diplôme en mathématiques et en sciences naturelles. Actuellement il étudie à l'université de Zurich avec comme sujet principal l'éducation (la pédagogie) et comme sujet secondaire la science informatique. Il fonda avec deux collègues les « ALIS - Arbeitsgruppe Linux an Schulen » (groupe de travail suisse pour promouvoir Linux à l'école). Et lorsqu'il ne passe pas son temps devant son PC, il est assis à regarder la nature dans les montagnes.

Ce document est distribué sous les termes de la licence de documentation libre GNU.

Copyright (c) 2002 Mario Fux. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2 or any later version published by the Free Software Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and no Back-Cover Texts. Vous pouvez trouver une copie de la licence à http://www.gnu.org/licenses/fdl.html.