Libérez votre Android !

Robot Android libéré

Android est un système d'exploitation en majeure partie libre développé par Google principalement. Malheureusement, les pilotes des appareils ainsi que la plupart des applications du « market » ne sont pas libres. Ces logiciels fonctionnent souvent à l'encontre des utilisateurs, les surveillent et parfois même ne peuvent être retirés.

Cette campagne peut vous aider à reprendre le contrôle de votre appareil Android et de vos données. On y collecte les informations nécessaires au fonctionnement d'un système Android aussi libre que possible. Cette campagne tente de coordonner les initiatives dans ce sens.

Vous souhaitez un appareil mobile qui vous appartienne réellement ? Vous souhaitez un appareil mobile qui ne vous espionne pas et ne communique pas vos données à de grosses entreprises ? Alors lisez davantage !

Libérez votre Appareil

Apprenez comment libérer votre appareil et reprendre le contrôle de vos données en adoptant un système d'exploitation Android libre avec des applications libres. Nous avons rassemblé toute l'information nécessaire.

Aidez à faciliter cette libération

Rendre ces appareils libres devrait être facile, pour que chacun puisse jouir de ses libertés. Il existe de nombreux moyens de nous aider à atteindre ce but, même si vous ne savez pas comment programmer.

Pourquoi votre appareil mobile nécessite d'être libre

Les appareils mobiles sont de petits ordinateurs que nous portons avec nous tout le temps. Ils connaissent notre localisation actuelle et contiennent des photographies privées. Nous les utilisons pour communiquer avec nos amis, notre famille et peut-être également notre amour secret. Ils nous donnent aussi accès à internet, possèdent une caméra ainsi qu'un micro. Des objets si puissants peuvent poser un grand risque pour notre vie privée, mais en même temps nous pouvons tant faire avec eux : tout dépend de qui les contrôle.

Liberté et contrôle

La plupart des appareils mobiles ne sont pas contrôlés par leur utilisateur, mais par le constructeur et l'opérateur. Les logiciels qui les font tourner ne sont pas des logiciels libres. Même les téléphones Android sont fournis avec des logiciels non-libres et des extensions propriétaires qui souvent fonctionnent à l'encontre du bien de l'utilisateur. Les mises-à-jour logicielles sont disponibles seulement tant que le constructeur a toujours un intérêt commercial dans l'appareil. Les applications (apps) disponibles sur le market officiel ne sont pas libres la plupart du temps. Personne n'est autorisée à étudier leur fonctionnement et savoir ce qu'elles font réellement avec le téléphone. Parfois, elles ne fonctionnent pas exactement comme vous le voulez, mais parfois elles ont même des fonctionnalités malveillantes.

Faire fonctionner exclusivement des logiciels libres sur votre appareil vous permet d'être en total contrôle. Même si vous n'avez pas les compétences d'exercer toutes les libertés d'un logiciel, vous bénéficiez d'une communauté dynamique qui le fera dans son ensemble.

Vie privée

Nos appareils mobiles contiennent davantage d'informations personnelles que la plupart des journaux intimes. Mais ces systèmes propriétaires, y compris la plupart des téléphones Android, sont conçus pour laisser le contrôle de ces données à des entreprises comme Google ou Apple. La plupart des utilisateurs n'ont pas le contrôle ultime des données personnelles sur leur appareil. Des solutions pratiques de synchronisation et de sauvegarde incitent de plus en plus de gens à stocker leurs données sur des serveurs centralisés fonctionnant pour le compte d'une quelconque organisation commerciale. Ces entreprises sont généralement basées aux États-Unis et sont sommées de donner accès à vos données au gouvernement américain sur demande. Quiconque possède ces informations personnelles nous concernant est capable de nous manipuler. C'est pourquoi les appareils non-libres sont une menace pour la démocratie et pour notre société.

La sauvegarde de l'intimité et le respect de notre vie privée sont une des raisons importantes de soutenir le logiciel libre. Des extensions propriétaires comme Carrier IQ espionnent les utilisateurs de téléphones sans qu'ils le sachent. Beaucoup d'applications du market ont des fonctionnalités malveillantes. Elles lisent nos données privées, telles que notre carnet d'adresses et en reportent, ou bien elles utilisent Google Analytics pour envoyer des données à Google. Ce sont juste des exemples débusqués jusqu'ici. L'absence de liberté empêche d'inspecter indépendamment et les fonctionnalités secrètes de surveillance sont seulement dévoilées par accident.

La plupart des téléphones requiert de se connecter et de s'identifier personnellement sur un serveur centralisé avant de pouvoir les utiliser convenablement. Les utilisateurs n'ont pas d'autre choix que d'accorder leur confiance à ce serveur, sans savoir vraiment quelle information y sera stockée ni comment elle sera traitée puis croisée avec d'autres données. Un téléphone qui ne fonctionne qu'avec des logiciels libres ne vous ordonne pas de fournir vos données à une entreprise qui n'est pas digne de confiance, il ne fera pas pression sur vous non-plus. Quoiqu'il en soit, ceci est très improbable puisque les agissements du logiciel étant évidents, la communauté est capable de développer une version alternative. D'autre part, le bénéfice d'un tel service peut aussi être obtenu avec des logiciels libres. Ceci vous permet de rester en possession de vos données personnelles, à tout moment. On peut avoir le beurre et l'argent du beurre.

Autres initiatives liées

Bien que cette campagne se focalise sur Anroid, il y a beaucoup d'autres initiatives rendant possible l'utilisation de petits ordinateurs avec (majoritairement) du Logiciel Libre. En raison de la situation sur les pilotes de matériel mobile, aucune de ces initiatives n'a réussi à faire fonctionner réellement de telles machines en toute liberté. Pilotes non-libres et firmware sont requis pour que nombre de ces périphériques fonctionnent.

Du côté matériel, il y a le téléphone GTA04. Il s'agit du successeur du Openmoko GTA02 qui a été conçu pour fonctionner sans aucun pilote propriétaire. Il fonctionne avec GNU/Linux, mais il requiert un firmware non- libre afin d'utiliser le WiFi. Si proche du but…

Les initiatives Maemo/MeeGo développent des téléphones mobiles basés sur GNU/Linux, avec de nombreux composants non-libres. Ils sont désormais fusionnés dans les projets Mer et Tizen. Alors que Mer est une tentative communautaire cherchant à faire fonctionner le code MeeGo utilisant Qt, Tizen est une initiative commerciale qui utilise des parties de MeeGo avec Enlightenment et HTML5.

Mozilla travaille sur le système d'exploitation Firefox OS dont le concept est de fournir un navigateur faisant tourner de applications web. Cela soulève la question habituelle du Software as a Service, en plus de la possibilité de pilotes non-libres. D'autre part webOS a annoncé sa publication comme Logiciel Libre. Il n'est pas encore certain que toutes les parties soient libres ou s'il y aura de nouveaux appareils vendus avec webOS.

Contact

Pour toute question à propos de cette campagne, vous êtes invités à nous contacter par email à notre liste de diffusion. Les personnes intéressées peuvent s'y inscrire, et leur message parviendra à tous ceux qui sont impliqués.

Pour de plus amples informations sur les actions de la FSFE qui ne sont pas liées à la campagne Android, merci d'utiliser notre page de contact générale.

Organisations participantes

digitalcourage Associação Nacional para o Software Livre