Presse

#ilovefs Bilan 2015

le:
Une personne exprimant son amour pour TOR, car ce logiciel sauve des vies en Turquie.

Une personne exprimant son amour pour TOR, parce qu'il sauve des vies en Turquie.

Samedi 14 février 2015, des personnes à travers le monde ont montré aux contributeurs du Logiciel Libre leur considération. C'est la cinquième année que la Free Software Foundation Europe (FSFE) demande de participer à cette journée “J'aime le Logiciel Libre”. Ce bilan montre la variété des déclarations d'amour de ce jour là, comprenant des articles de blogs, des images, des bandes dessinées, des poèmes et une bibliothèque Android #ilovefs. La FSFE remercie tous ceux qui ont motivé les contributeurs du Logiciel Libre cette année, et demande à tout le monde de noter le 14 février dans leur agenda pour la journée "J'aime le Logiciel Libre" de l'année prochaine.

Votre cryptovalentine et nos défenseurs de la confidentialité

Cette année de nombreuses personnes ont focalisées leurs activités sur -- ce que Karsten Gerloff, le président de la FSFE a décrit comme des -- “outils puissants qui nous aident à défendre et regagner les libertés que nous avons perdues, et celles auxquelles nous avons renoncé” : Notre organisation sœur encourageait chacun à demander à quelqu'un qu'elles aiment -- de façon romantique ou autrement -- d'être leur “cryptovalentine”. André Ockers, Matthias Kirschner le vice président de la FSFE, et beaucoup d'autres sur notregalerie de photos ont exprimé leur considération pour tous les contributeurs dévoués du Logiciel Libre qui travaillent pour notre confidentialité comme GnuPG, Tor, Tails, Chatsecure et tant d'autres.

Dans leur blog, l'EFF a expliqué pourquoi elle aime le Logiciel Libre :

“Sans la liberté de résoudre des failles de sécurité et de partager ces changements avec les autres, les logiciels non libres laissent les utilisateurs d'ordinateur se débrouiller par eux-mêmes. Le logiciel Libre réintroduit un sens de solidarité au sein des utilisateurs d'ordinateur. Plutôt que de développer une dépendance auprès d'un seul vendeur, les utilisateurs sont libres de collaborer avec d'autres usagers pour ajouter des fonctionnalités ou corriger des bogues. À l'inverse, les changements d'un programme propriétaire dépendent des caprices de l'exploitant du programme.”

Maurice Verheesen exprimant son amour GnuPG

Maurice Verheesen exprimant son amour pour GnuPG

Cryptie exprimant son amour pour Chatsecure

Cryptie exprimant son amour pour Chatsecure

Seul on peut faire si peu. Ensemble on peut faire tellement.

Il y avait aussi beaucoup de personnes pour saluer l'importance de travailler ensemble dans l'énorme quantité de communautés que le Logiciel Libre a créé dans le monde. Par exemple, Robinson Tryon, qui participe déjà activement dans des projets, enjoint d'autres à reconnaître les personnes derrière le Logiciel Libre. Des messages similaires viennent d'autres communautés célèbres du Logiciel Libre elles-mêmes bâties sur les épaules de géants.Debian, KDE, MegaGlest, OpenSUSE, OwnCloud, et d'autres qui apprécient les multiples projets autour d'eux dont ils peuvent apprendre et auxquels ils peuvent donner en retour, mais apprécient aussi les nombreuses personnes qui participent en codant, traduisant, écrivant de la documentation, et en donnant beaucoup de temps précieux en général. Matija Šuklje de la FSFE suit la même ligne en disant qu'il y a beaucoup de projets de Logiciel Libre (et pas seulement) qui l'inspirent et l'impressionnent tous les jours. Et Silke Meyer regarde aussi le mouvement du Logiciel Libre d'un point de vue politique quand il affirme qu'il est important pour la libre communication entre les gens et que nous n'avons pas uniquement besoin du code source, mais aussi des personnes qui se battent en tant qu'activistes pour une société libre :

"Merci à tous ceux qui ne contribuent pas aux projets de logiciels libre mais qui travaillent par leurs interventions politiques, en campagne, par l'activisme ! On ne peut pas gagner en ne faisant que développer des logiciels libres. Mais on ne peut pas gagner sans logiciel libre non plus."

Poèmes d'amour

Niko Rikken a publié un poème d'amour en anglais, malheureusement intraduisible en français, dédié au logiciel de graphisme "Dia" et Framasoft a écrit deux magnifiques poèmes en français.

Dia, I love you

Roses are red. Handles are green.
You’re the finest diagramming software I have ever seen.
Always there to help me out. And you ask nothing in return.
Creating things together is all I really yearn.

Dia I know we will be a great team.
We can work together even upstream.
So let this be my tag line:
Would you be my Valentine?

Le codeur d’eval()
(v. 4.2)

Dans un réduit obscur il chante une rengaine
Enchaînant follement les semaines aux semaines,
Content quand des lignes obscures s’empilent
Et il boit du maté quand son code compile.

Un codeur jeune, Git ouvert, tête nue
Et la face baignant dans de frais rayons bleus
Dort ; il est vautré dans le PHP chenu
Pâle dans son t-shirt geek au Tux globuleux

Les mains dans le cambouis, il dort. Souriant comme
Sourirait un géant, ce n’est pourtant qu’un homme :
Le livreur de pizzas seul nourrit cet ermite.

Les crashtests, il s’en est déjà bien trop nourri ;
Il dort sur son clavier, la main sur la souris,
Tranquille. Il a deux bugfix dans son commit.

Que s'est-il passé d'autre?

hackerspace avec #ilovefs  affiches, cartes postales, robot qui dit Romeo, oh Romeo

Hackerspace sur le thème #ilovefs, CC-BY 4.0 Matija Šuklje

Il y a eu énormément de messages dans les réseaux sociaux, des personnes exprimaient leur amour en images (par ex. dans notre galerie ou par des membres du groupe d'utilisateurs de Vignate GNU/Linux), des affiches ont été créées (par ex. par Linda Martinez), la Document Foundation a changé l'apparence de son système de suivi de bogues, et Anatolij Zelenin a écrit unebibliothèque Android pour cette journée J'aime le Logiciel Libre qui est déjà inclue dans l'application Android Mirakel.

Comme les années précédentes, de nombreuses structures et peersonnes ont remercié les contributeurs du Logiciel Libre dans des articles. En plus de ceux mentionnés, nous avons vu par exemple Dario Tordoni qui a remercié les développeurs de F-Droid, Jens Leuchtenbörger qui a écrit pourquoi il aimait apprendre du vocabulaire avec AnkiDroid en association avec QuickDi, et Max Mehl qui a remercié les contributeurs de Taskwarrior, outil de gestion des tâches en ligne de commande.

Nous étions heureux de voir tant d'organisations exprimer leur amour dans d'autres langues que l'anglais, comme : Framasoft (en français), Wikimedia Allemagne (en allemand), KDE Espagne (en espagnol) ou le Parti Vert allemand (en allemand) qui a aussi annoncé qu'il va bientôt déposer une enquête parlementaire au sujet du Logiciel Libre.

Notez la date pour l'année prochaine !

Nous espérons que tous les contributeurs du Logiciel Libre ont été motivés par la journée #ilovefs de cette année. Mais peut-être que toutes les personnes qui ont participé cette année ont oublié de remercier les contributeurs de vos programmes de Logiciel Libre préférés. Ce n'est pas un bug, mais une fonctionalité ! Ajoutez un rappel à votre calendrier pour le 14 février et remerciez ceux qui ont été oubliés cette année. (Bien sûr vous pouvez aussi montrer votre considération pour les contributeurs du Logiciel Libre durant le reste de l'année.)