Lettre d'information

FSFE Newsletter – Mars 2014

Par   le  

La tentative du Royaume-Uni de se libérer des verrous technologiques

Le gouvernement du Royaume-Uni avance vers moins de verrous technologiques. En janvier, ils ont publié quelques principes pour les prochains contrats informatiques gouvernementaux. Ils souhaitent casser la domination des grandes entreprises informatiques qui fournissent la grande majorité des logiciels et services du gouvernement.

Ils demandent actuellement des retours sur les standards qu'ils devraient utiliser pour "partager et collaborer avec le gouvernement". Entre autres, le gouvernement propose de faire d'ODF l'unique standard pour tous les documents bureautiques.La FSFE a soumis un commentaire sur une proposition du gouvernement du Royaume-Uni de ne plus utiliser que des formats de documents basés sur des Standards Ouverts. Microsoft a aussi soumis un très long commentaire pressant le gouvernement à inclure OOXML dans sa liste de standards, commentaire auquel nous avons répondu.

Pourquoi les Standards Ouverts ne sont pas suffisants : le principe de minimisation

Bien qu'un bon format de données ne peut être qu'un Standard Ouvert, Bernhard Reiter de la FSFE explique que cette exigence n'est pas suffisante en elle-même. Initialement écrit en allemand pour la Journée de Libréation des Documents de l'année dernière, l'article "Le principe de minimisation : parce qu'être ouvert n'est pas suffisant" est à présent disponible en anglais. En bref, Bernhard considère qu'un format de données doit résoudre un problème correctement : il doit être adapté d'un point de vu fonctionnel et technique. Pour l'évaluer il y a de nombreux points à considérer : est-ce efficace, maintenable, accessible, extensible, facile à apprendre, simple, durable, etc.. Deux questions centrales se posent : A quel point le format répond au problème et, plus intéressant, est-ce qu'un format plus simple pourrait y répondre aussi bien ?

Lisez l'article, discutez-en sur notre liste de diffusion publique et si vous êtes un développeur demandez vous toujours si ça ne pourrait pas se faire plus simplement.

Une grande motivation pour les contributeurs au Logiciel Libre

Le 14 février, des gens partout dans le monde ont suivi notre suggestion en exprimant leur gratitude et leur reconnaissance envers le Logiciel Libre et ses contributeurs pour la journée "J'aime le Logiciel Libre" 2014 ! On a eu des articles de blogs, des e-mails vers les développeurs, une bande dessinée, une photo par la direction du parti écologique allemand, un festival #ilovefs, des blogs dédiés au Logiciel Libre en géneral et aux développeur en particulier, ainsi que de nombreux messages de microblogging pour le Logiciel Libre. Nous avons été bouleversés par son impact.

Les contributeurs au Logiciel Libre travaillent dur pour notre liberté et cette journée a sûrement remotivé plusieurs d'entre eux. Merci à tous ceux qui ont participé cette année à la campagne #ilovefs et si vous n'avez pas été impliqués savourez quelques unes des déclarations d'amour que nous avons récoltées.

Par ailleurs

Soyez actifs : Participez à la Journée de Libération des Documents !

Il y a eut de nombreuses informations sur les Standards Ouverts dans cette édition. Voulez-vous nous aider à les promouvoir ? Si cela est le cas, la Journée de Libération des Documents (Document Freedom Day - DFD), le 26 mars, est une bonne occasion. L'année dernière il y a eut 59 évènements dans 30 pays à travers le monde. Cette année Sam Tuke et l'équipe de la campagne DFD a pour objectif 75 événements, mais ils ont besoin de votre aide.

Organisez un petit événement ou informez vos amis et vos collègues des Standards Ouverts. Vous pouvez déjà enregistrer votre événement ou commander des packs promotionnels avec du nouveau matériel, y compris des posters et des prospectus multilingues, des flyers et des autocollants ainsi que de nouveaux t-shirts.

Merci à tous les volontaires, Fellows et donateurs qui rendent notre travail possible,
Matthias Kirschner - FSFE