TUX&GNU@school - 3ème édition

Tous les mois, la colonne TUX&GNU@school [2] vous présente un logiciel éducatif libre, un site web sur le même sujet et une idée facile à réaliser. Ce mois-ci, je vais parler de KGeo, un logiciel libre de géométrie pour KDE, de edux.ch, le portail d'information pour les écoles suisses et GNU/Linux et vous soumettre l'idée "Textfilter - des filtres une fois pour toutes".

Bienvenue dans la troisième et dernière édition de TUX&GNU@school, la "dernière" seulement dans le sens où la série des trois premières s'achève avec cette édition. Maintenant, c'est définitif : je vais continuer à publier cette colonne tous les mois. Dans la prochaine édition, le mois prochain, vous en saurez plus. Mais passons maintenant au premier sujet.

KGeo - La géométrie avec la souris

KGeo [3] [4] est un programme éducatif libre de géométrie qui est venu récemment s'ajouter au projet KDE-Éducation [5]. Il est développé par Marc Bratsch et est disponible en allemand et en anglais pour l'instant. J'ai testé la version 1.0.2 sous Debian GNU/Linux 3.0 et KDE 2.2.2.

Après le premier lancement, vous avez immédiatement une vue de la fenêtre principale de KGeo dans laquelle des icônes de fonctions sont disposées sur les côtés. La fenêtre de construction avec un système de coordonnées sous-jacent se trouve au milieu. L'interface n'est ainsi pas encombrée par différentes fonctions et se comprend clairement. En plus du menu, le programme a cinq barres d'outils que l'utilisateur peut arranger lui-même ou elle-même. Trois de ces barres d'outils ont des icônes de construction d'objets géométriques, une autre contient les fonctions pour mesurer et calculer les longueurs, surfaces, etc. et la dernière présente différentes façons d'effacer ou de déplacer des objets.

Quand l'utilisateur travaille avec KGeo, il est toujours dans l'un des trois modes suivants. Ce sont le mode construction, le mode glisser et le mode de traçage. Il est possible dans le mode de construction de dessiner des objets géométriques comme des points, des segments ou des triangles. Si on veut aller plus loin, on a des méthodes pour tracer des vecteurs, des centres, des parallèles ou encore des angles. En combinant ces objects et ces méthodes, vous pouvez même construire des réflections, des translations ou des rotations. Si vous voulez mesurer les figures dessinées, le développeur a conçu des outils pour mesurer les surfaces des cercles, les distances, les angles, les pentes ou les périmètres. Tous les boutons de construction ont une info-bulle : c'est une fenêtre d'information qui apparaît lorsque le pointeur de la souris se positionne sur le bouton. Ces info-bulles ainsi que la courte phrase dans la barre d'état expliquent la fonction du bouton de telle façon que vous n'avez pas à faire de longues recherches et vous pouvez commencer votre travail immédiatement.

Capture d'écran 1 : KGeo et le théorème de Thalès

Capture d'écran 1 : KGeo et le théorème de Thalès


Dans le mode glisser, vous pouvez déplacer des objets uniques dans le système de coordonnées et les dépendances comme des réflexions ou une rotation avec un certain angle sont conservées pendant que l'objet est glissé. En passant au mode traçage, ce qui est possible pour chaque point indépendant, vous pouvez établir le point ou le mouvement exact que vous désirez. Puis, si vous êtes satisfait de votre tracé et si vous désirez non seulement le sauvegarder mais aussi montrer le résultat à votre enseignant le jour suivant, la meilleure chose est de l'imprimer. Bien sûr, KGeo peut aussi faire cela.

Pour plus de précisions sur tout cela, il y a un manuel en allemand et en anglais pour les futurs génies en géométrie. Il est assez court mais facile à comprendre. Personnellement, j'aime bien le chapitre intitulé "Utilisation de KGeo" qui présente des constructions pour encourager les écoles à l'utiliser. Il y a pour l'instant "seulement" le théorème du cercle de Thalès. Mais je suis certain que les lecteurs de TUX&GNU@school pourraient changer cela. Puisque nous parlons de l'utilisation de KGeo dans les écoles, il faut souligner la possibilité de mettre KGeo en mode plein écran. Dans ce mode, le système de coordonnées avec le dessin s'affiche sur tout l'écran mais vous ne pouvez plus rien changer. Arrivant à la fin de mon rapport, je dois vous donner des mauvaises nouvelles. Il semble que KGeo n'est plus développé à l'heure actuelle. Néanmoins, un grand "merci" à Marc pour ce programme, je l'aime bien et je ne suis sûrement pas le seul.

Mais poursuivons maintenant avec le site web des "ALIS - Arbeitsgruppe Linux an Schulen" (groupe de travail suisse pour Linux dans les écoles).

edux.ch - le portail d'information pour les écoles suisses et GNU/Linux

Voici au moins un projet [6] dans lequel je travaille activement et, de plus, c'est le projet duquel TUX&GNU@school tire son origine. Ce sont les "ALIS - Arbeitsgruppe Linux an Schulen" (groupe de travail suisse pour Linux à l'école), le groupe derrière edux.ch, qui a son fondement dans les LUGS - Groupes d'utilisateurs de Linux en Suisse [7] en novembre 2001. Les trois personnes suivantes : Christoph Kuhn, Daniel Dahinden et Mario Fux, formèrent le groupe de base dans le but de réunir toutes les personnes qui utilisent déjà des logiciels libres et GNU/Linux dans les écoles. Nous voulons créer une plate-forme d'information pour toutes les écoles suisses (et les autres) qui sont intéressées par ce sujet.

Quand vous accédez à l'URL http://www.edux.ch dans votre navigateur favori, vous voyez d'abord une page de bienvenue. Si vous suivez le lien affiché, vous arriverez à la page principale du portail d'information suisse. Cette page est divisée en trois colonnes, comme vous pouvez le voir sur la capture d'écran 2. Le plus à gauche se trouve une barre de navigation qui se retrouve sur toutes les pages, avec en-dessous une ligne d'entrée pour le nom d'utilisateur et le mot de passe où les personnes déjà enregistrées peuvent se connecter. Du côté droit se trouvent des liens vers des groupes partageant les mêmes buts et vers des projets déjà connus comme les PingoS [8] ou WilhelmTUX [9]. Comme vous pouvez le voir dans la barre de navigation, le site web est divisé en sept sections pour l'instant. La première est la page principale elle-même mais toutes les autres ont leur propre section sauf "Kontakt" (contact) [10].

Capture d'écran 2 : Page principale de edux.ch
Capture d'écran 2 : Page principale de edux.ch

Dans la seconde section "Alles über ALIS" (tout savoir sur les ALIS) [11] le lecteur intéressé peut mieux connaître le groupe de base et savoir de qui il est composé et comment il est né. Le troisième lien [12] devrait vous montrer quelque chose que vous connaissez bien grâce à l'édition courante et celles passées de TUX&GNU@school. Dans un futur probablement proche, vous trouverez plus de détails sur les "idées faciles à réaliser" principalement sur celles déjà implantées. Dans la section "Logiciels éducatifs" [13] vous trouverez des informations sur kmLinux [14] et comment le commander en Suisse. Vous en saurez peut-être plus sur kmLinux dans l'une des éditions prochaines. Ici vous pouvez trouver "Linksammlung" (une collection de liens) [15] sur les logiciels éducatifs libres et les sites web.

Le cinquième lien de la barre de navigation vous guide vers un élément central de edux.ch, le forum [16]. Jusqu'à présent, il y a trois forums actifs plus un forum de test. Vous pouvez discuter et donner vos opinions sur tout thème dans le contexte des logiciels libres dans les écoles dans les forums "Linux im Bildungsbereich" (Linux à l'école), "Fragen zu Linux-Software" (questions sur les logiciels linux) et "Anregungen und Kritik an ALIS" (suggestions et critiques sur les ALIS). Vous pouvez aussi en option souscrire aux deux premiers forums comme listes de diffusion.

Vous trouverez des guides [17] dans l'avant dernière section. Il y en aura plus dans le futur mais pour l'instant vous trouverez un guide linux intitulé "SuSE Linux verwenden - Ein Leitfaden für Windows- und Macintosh-BenutzerInnen" (Utiliser SuSE Linux - un guide pour les utilisateurs de Windows et MacOS), une sélection de cours en allemand sur OpenOffice.org et StarOffice à télécharger en format pdf ou en fichiers textes et une documentation en allemand et en français sur le logiciel libre 2D-CAD QCad [18]. Comment et où nous joindre est écrit sur la dernière page sous "Kontakt" (contact) [10].

Ce qui nous manque encore est plus de main d'oeuvre (hommes ou femmes). Nous avons beaucoup d'idées et beaucoup à faire et nous aurions besoin de personnes pour nous aider. Si quelqu'un est intéressé, il ou elle peut nous envoyer un mél à [19]. Pour vous stimuler un peu, je vais mentionner deux projets sur lesquels nous travaillons : l'un est le sondage par mél sur les éditeurs de logiciels éducatifs concernant les logiciels éducatifs pour GNU/Linux et dans l'autre nous testons des logiciels éducatifs libres pour Windows et Macintosh sous WINE [20] et WineX [21] et ensuite nous écrivons des petits HOWTOs.

Oh, et avant que j'oublie. Pour toute personne qui ne le saurait pas, la Suisse a quatre langues nationales et nous devrions toujours nous adresser aux personnes de ces quatre groupes. C'est ce que nous voulons faire et dans un premier temps, nous allons publier le site web entier en français en plus de l'allemand. Les traducteurs qui seraient intéressés pour l'italien et le Rätoromanic sont supposés envoyer un mél à [19].

"Textfilter - des filtres une fois pour toutes"

Avant d'aborder l'idée de ce mois, je vais d'abord parler de l'implantation de celle du mois dernier. Un petit rappel : l'idée du mois dernier était de mettre un texte à un certain format, d'utiliser des petites lettres ou des grosses et de supprimer les marques de ponctuation. Une semaine seulement après la publication de TUX&GNU@school 2 [22] Roland Spielhofer m'a dit qu'il avait développé l'idée en PHP et qu'elle est maintenant disponible à [23]. Après lui avoir posé des questions sur le code source, il m'a dit que la conversion lui a prit seulement une demie heure. C'est un bon exemple de ce que je désire accomplir dans cette partie. Un problème qui demande beaucoup de temps à un enseignant ou un élève peut être implanté par un programmeur talentueux en seulement quelques minutes et ainsi faire gagner du temps à beaucoup de personnes. Malgré tout et de façon juste, le travail d'un programmeur devrait être apprécié. Aussi un "merci" à Roland à Vienne, en Autriche pour le temps passé.

Capture d'écran 3 : Text4mator depuis Vienne

Capture d'écran 3 : Text4mator depuis Vienne


Passons maintenant à l'idée de ce mois. Qui ne connaît pas les exercices de séparation de mots que nous avons tous faits à l'école. Déjà beaucoup de feuilles de travail ont été faites sur ce thème et seront encore faites. Donc ce qu'il reste à faire pour l'enseignant sera toujours de faire des listes de mots qui satisfassent le critère. Pour le programmeur qui habite la porte à côté, il serait facile d'écrire un programme script qui extrait des mots d'un texte, soit un texte donné soit trouvé sur l'internet et les met dans une liste. Et peut-être même en faire une feuille de travail ?!? Je concède que l'idee de ce mois n'est pas très approfondie. Mais je vous laisse faire travailler vos neurones et surprendre les lecteurs de la prochaine édition avec vos résultats et aussi peut-être des idées folles.

Pour terminer, je voudrais vous demander de participer à un nouveau sujet dans cette colonne. La prochaine fois, ou celle après la prochaine, je voudrais débuter un nouveau chapitre en plus des trois déjà existants sur des projets déjà réalisés dans les écoles et la migration vers des logiciels libres et/ou vers GNU/Linux. Si vous ne voulez pas écrire votre propre rapport, vous pouvez répondre aux questions qui figurent à [12] (en allemand) et envoyez moi le texte.

C'est tout pour ce mois. À la prochaine fois, il y aura beaucoup de nouvelles ;-).

Liens :

[1] Veuillez envoyer vos critiques, questions, commentaires, idées et plus à : foxman@lugo.ch
[2] Site web de TUX&GNU@school : www.fsfeurope.org/education/tgs/tgs.fr.html
[3] Page web de KGeo dans KDE-Éducation : edu.kde.org/kgeo
[4] Page web de KGeo à Sourceforge.net : kgeo.sourceforge.net
[5] Site web du projet KDE-Éducation : edu.kde.org
[6] Site web des "ALIS - Arbeitsgruppe Linux an Schulen" (groupe de travail suisse pour linux à l'école) : www.edux.ch
[7] Site web des LUGS - Groupes d'Utilisateurs de Linux en Suisse : www.lugs.ch
[8] Site web des PingoS : pingos.schulnetz.org
[9] Site web des WilhelmTUX : www.wilhelmtux.ch
[10] EDUX.ch -> "Kontakt" (contact)
[11] EDUX.ch -> "Alles über ALIS" (tout sur les ALIS)
[12] EDUX.ch -> TUX&GNU@school
[13] EDUX.ch -> Logiciels éducatifs
[14] Site web de kmLinux : www.lernnetz-sh.de/kmlinux/
[15] EDUX.ch -> "Linkssammlung" (collection de liens)
[16] EDUX.ch -> "Diskussions-Forum" (forum de discussion)
[17] EDUX.ch -> "Unterlagen" (brochures)
[18] Site web de QCad : www.qcad.org
[19] Questions, critiques et plus pour les ALIS et à propos de edux.ch à : alis@lugs.ch
[20] Site web de WINE - Wine Is Not an Emulator c'est à dire pas un WINdows Emulator : www.winehq.com
[21] Site web de TransGaming et WineX : www.transgaming.com
[22] TUX&GNU@school - 2ème édition : www.fsfeurope.org/education/tgs/tagatschool2.fr.html
[23] Text4mator de Roland Spielhofer de Vienne : zbp.boku.ac.at/schule

À propos de l'auteur :

Mario Fux a fini en 1999 le PrimarlehrerInnenseminar à Brig après avoir terminé un diplôme en mathématiques et sciences naturelles. Il fonda avec deux collègues les "ALIS - Arbeitsgruppe Linux an Schulen" (groupe de travail suisse pour promouvoir Linux à l'école). Pendant ce temps, il étudie à l'institut fédéral suisse de technologie de Zurich les technologies de l'information et le génie électrique. Et lorsqu'il ne passe pas son temps devant son PC, il est assis à regarder la nature dans les montagnes.

Copyright (c) 2002 Mario Fux. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2 or any later version published by the Free Software Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and no Back-Cover Texts.
Une copie de la licence se trouve à http://www.gnu.org/licenses/fdl.html.

Merci à Christian Selig et Kristian Rink pour leur aide avec la traduction !