Depuis 2001, la FSFE renforce les droits des utilisateurs en supprimant les obstacles à la liberté des logiciels. Voilà 20 ans que nous aidons les individus et organisations à comprendre le rôle que joue le Logiciel Libre dans la liberté, la transparence et l'autodétermination.

Pour les deux prochaines décennies, nous avons besoin de votre aide. Nous voulons que tout le monde puisse contrôler sa technologie. Le Logiciel Libre et ses libertés de pouvoir utiliser, étudier, partager et améliorer les logiciels sont la clé pour atteindre cet objectif.

Questionnez vos candidats

Exemples de questions pour l'Allemagne

1.a.Allez-vous promouvoir l'utilisation de logiciels libres ? Si oui, comment ?

1.b.Allez-vous promouvoir les intérêts des petites et moyennes entreprises de logiciels libres, et si oui comment ?

2. Les logiciels non-libres sont seulement modifiables avec la permission de leur propriétaire. Cette restriction a mené à des services monopolistes et des verrous propriétaires à la fois dans les secteurs publics et privés. Allez-vous agir contre les monopoles de cette nature?

3.a. L'adoption stricte de standards ouverts dans l'informatique du secteur public permet une compétition juste entre les candidats aux marchés publics. Etes-vous en accord avec la définition des standards ouverts de la Free Software Foundation Europe ?

3.b. Allez-vous faire en sorte de mettre en place la stricte adoption des standards ouverts dans le secteur public ? Si oui, comment ?

4.a. Votre parti va-t-il promouvoir l'usage des logiciels libres dans l'Éducation Nationale ?

4.b. Votre parti va-t-il promouvoir l'enseignement de compétences informatique transférables, plutôt que de savoirs spécifiques à des produits ou des vendeurs ?

5. De nombreuses organisations du secteur public font de la publicité pour des logiciels non-libres sur leur site internet, comme la promotion d' Adobe Reader. Quelle est votre opinion sur ce type de publicités, avez-vous des projets par rapport à cela ?

6.a. En Allemagne les logiciels sont couverts par le droit du copyright et tout comme la littérature, ils ne peuvent pas être brevetés. Malgré cela, des brevets logiciels continuent d'être accordés par les offices des brevets. Les monopoles technologiques qui sont le résultat de ces brevets apportent une forte insécurité juridique pour les entreprises de logiciels et freinent l'innovation de toutes les entreprises Européennes. Quelle est votre position sur les brevets logiciels ?

6.b. Comment allez-vous les empêcher de menacer la croissance de l'économie allemande ?