Depuis 2001, la FSFE renforce les droits des utilisateurs en supprimant les obstacles à la liberté des logiciels. Voilà 20 ans que nous aidons les individus et organisations à comprendre le rôle que joue le Logiciel Libre dans la liberté, la transparence et l'autodétermination.

Pour les deux prochaines décennies, nous avons besoin de votre aide. Nous voulons que tout le monde puisse contrôler sa technologie. Le Logiciel Libre et ses libertés de pouvoir utiliser, étudier, partager et améliorer les logiciels sont la clé pour atteindre cet objectif.

Avertissement : Cette page traduite pourrait ne pas être à jour par rapport au texte original. Merci de consulter cette page pour tout renseignement sur la manière de participer, entre autres, aux traductions.

Campagnes

Public Money? Public Code!

Logo de la campagne 'Public Money, Public Code'

Pourquoi les logiciels financés par l’impôt ne sont pas publiés sous Licence Libre ? Nous voulons une législation qui requiert que le logiciel financé par le contribuable pour le secteur public soit disponible publiquement sous une licence de Logiciel Libre et Open Source. S’il s’agit d’argent public, le code devrait être également public.

La campagne Public Money? Public Code! vise à faire du Logiciel Libre le standard pour les logiciels financés par l'argent public. Les administrations publiques suivant ce principe peuvent bénéficier de collaborations avec d'autres entités publiques, se rendre indépendantes d'éditeurs privés, économiser des impôts, participer à l'innovation et se construire une base plus saine pour la sécurité de leur système d'information.

Ce sont plus de 170 sociétés civiles et plus de 26 000 individus qui ont répondu à l'appel de la Free Software Foundation Europe en signant sa Lettre ouverte . Nous utiliserons ces signatures pour contacter les décisionnaires et les représentants politiques partout en Europe, et les convaincre de faire du code public le standard. Nous vous invitons à ajouter votre signature pour nous donner encore plus de poids !