TUX&GNU@school - 4ème édition

Tous les mois, la colonne TUX&GNU@school [2] vous présente des logiciels éducatifs libres, un site web sur le même sujet et une idée facile à réaliser. Ce mois-ci, je vais vous parler de Ghemical [3], un logiciel pour créer et faire des calculs sur des molécules, de seul.org/edu [4], le portail éducatif de SEUL - Simple End-User Linux (SimplE Utilisateur de Linux) et de l'idée de "jeux de lettres générés rapidement".

Bienvenue dans cette 4ème édition. Comme je l'ai promis la dernière fois, voici quelques nouvelles. Ceci est la première édition disponible sous le parrainage de la Free Software Foundation Europe [5] (Fondation Européenne pour le Logiciel Libre) et de GNU [6]. Dans ce contexte, TUX&GNU@school sera disponible en différentes langues dans le futur et dès maintenant en allemand et en anglais. Je veux en profiter pour remercier Christian Selig et Kristian Rink pour leur aide dans l'écriture et la traduction. Malheureusement, il n'y a pas de compte-rendu sur une école utilisant GNU/Linux et/ou des logiciels libres dans cette édition. J'espère que la prochaine fois je trouverai quelqu'un et j'aimerai aussi mettre à jour la page des questions [7] et la traduire bien sûr. Encore une fois, j'en suis désolé. La raison en est simple : cela demande beaucoup de travail (trop pour un passe-temps) de promouvoir et d'installer (!) GNU/Linux dans les écoles suisses. Mais maintenant, abordons un sujet que tout le monde aime : la chimie.

Ghemical - Créer et faire des calculs sur des molécules

Ghemical [3] est un logiciel libre pour la chimie qui est relativement facile d'accès et qui permet de créer et de faire des calculs sur des molécules. J'ai testé la version 0.82 sous Debian GNU/Linux 3.0 [8] et KDE 2.2.2 [9]. Vous pouvez installer le programme facilement sous Debian avec la commande apt-get install ghemical. La version 0.90 est la dernière en date et si vous en croyez le site web, ils veulent sortir la version 1.0 cet été (ce qui est très proche maintenant) ou cet automne. Le programme est (et était) développé par plusieurs personnes, toutes nommées par ordre alphabétique sur le site web.

Mais avant de commencer la présentation de Ghemical, je voudrais vous mentionner que malheureusement mon dernier professeur de chimie ne m'a pas intéressé dans cette matière aussi je ne suis pas en mesure d'interpréter tous les termes correctement. Mais quelqu'un qui a une connaissance un peu plus complète de ce sujet comprendra bien mieux le programme. C'est pourquoi je ne vais pas expliquer certaines choses en détail.

Lorsque vous démarrez le programme, une fenêtre similaire à celle de la première capture d'écran va apparaître. C'est la fenêtre principale depuis laquelle vous allez paramétrer le projet sur lequel vous allez travailler. Jusqu'à maintenant, les modèles de mécaniques quantique et moléculaire et de protéines réduites sont disponibles bien que le dernier ne soit pas encore complètement implanté. Quand vous démarrez Ghemical, il est très utile de le faire depuis un terminal car il est encore nécessaire de taper quelques entrées et sorties dans le terminal. Mais cette caractéristique devrait disparaître avec la version 1.0. Pour travailler avec ce programme, la barre de menus et les menus contextuels sont les plus utiles. La barre de menus comprend trois éléments : Fichier, Fenêtres et Aide. Il est important de mentionner maintenant que le programme n'est pas vraiment traduit en allemand. Seuls quelques expressions, mots ou descriptions isolées sont en allemand. Dans l'élément de menu Fichier, vous pouvez ouvrir des projets, charger des projets existants et quitter le programme. Dans Fenêtres, il est possible de choisir entre les trois modes MDI suivant : Notebook, Toplevel et Modal. Et enfin, dans le dernier élément, Aide, vous trouverez de l'information générale sur Ghemical et un lien vers la documentation.

Capture d'écran 1 : Ghemical avec de l'aspirine

Capture d'écran 1 : Ghemical avec de l'aspirine


Lorsque vous avez débuté votre projet, sur la gauche se trouvent beaucoup de possibilités de modifications. Celles-ci incluent différentes directions de rotation et de translation, une fonction de zoom sans oublier bien sûr la possibilité de supprimer ou d'ajouter des atomes et des liens. En cliquant sur la fenêtre de prompt des molécules avec le bouton droit de la souris, un menu contextuel apparaît contenant les différents paramètres du projet. Pour en citer un, ce sont, par exemple, les différentes possibilités de présentation. Ou bien les atomes simples peuvent être indexés différemment. Et il est sûrement intéressant de savoir que vous pouver dessiner les molécules de différentes façons parmi lesquelles un mode intégré en 3D. Ce menu contextuel contient aussi les fonctions de base pour sauvegarder et fermer les projets. Le choix entre différents éléments et liens est aussi possible. En plus de ces fonctions simples, il en existe aussi de plus complexes. Malheureusement, l'auteur ne comprend pas ce que signifie "une surface vdW colorée ESP". Je suppose que seuls les lecteurs avancés en chimie pourront utiliser toutes ces fonctionalités. Vous retiendrez qu'il y a beaucoup de choix et d'algorithmes pour étudier et transformer les molécules. Cela semble très professionnel pour moi qui n'y connaît rien. La possibilité de générer des molécules d'ADN à partir d'un tout simple "code ACGT" est absolument digne d'attention selon moi.

Capture d'écran 2 : l'image de Van der Waals de l'acide acétylsalisylique

Capture d'écran 2 : l'image de Van der Waals de l'acide acétylsalisylique


Pour finir, quelques trucs (principalement tirés de la page principale du site [3]) pour vous aider dans votre usage quotidien.

  1. Pour générer un modèle de mécanique quantique, il est généralement plus judicieux de générer d'abord un modèle de mécanique moléculaire que vous pouvez ensuite transformer en un modèle de mécanique quantique.
  2. Toutes les barres de menus peuvent se repositionner à volonté et peuvent être placées également hors de la fenêtre.
  3. Il existe beaucoup de formats d'import et d'export disponibles pour les modèles mécaniques de molécules.
  4. Si vous êtes obligés d'utiliser Windows pour travailler, vous trouverez une description détaillée [10] sur la façon d'utiliser Ghemical sous Windows.
Et tous ceux qui se demandent encore à la fin de cette courte description comment prononcer "Ghemical" peuvent trouver une réponse dans un communiqué d'un développeur qui dit que généralement chacun peut le prononcer comme il ou elle le veut mais que le "G" vient de "GNU" et/ou "GNOME".

Mais continuons maintenant avec le site web de Simple End-User Linux (SimplE Utilisateur de Linux).

seul.org/edu, le portail éducatif de SEUL - Simple End-User Linux

SEUL/edu [4], qui est un sous-projet de SEUL [11] veut dire "Simple End-User Linux" soit "SimplE Utilisateur de Linux". Le but de SEUL est de rendre disponible un système GNU/Linux aussi facile que possible pour chaque utilisateur. Donc des logiciels de grande qualité vont en découler et ils sont généralement disponibles sous les termes de la licence GNU GPL [12]. Pour gérer cela et favoriser cet objectif, le site héberge un grand nombre de projets [13] et met à disposition des listes de diffusion pour coordonner ce travail. La langue principale de ce projet sur le site web est l'anglais.

Le sous-projet école et éducation fut fondé en 1998. Doug Loss en est le responsable actuellement et Karl Peña gère beaucoup de choses sur le site web [4]. En plus de ces deux personnes, on trouve aussi beaucoup de participants occasionnels. En principe, SEUL/edu consiste principalement en une liste de diffusion dont l'accès est décrit sur la page principale et vous pouvez aussi y souscrire ici.

Capture d'écran 3 : la page principale de SEUL/edu

Capture d'écran 3 : la page principale de SEUL/edu


La page principale du projet est divisée en sept sections. Elles sont : Projets actuels, Logiciels existants, Études de cas, Documentation, Rapports réguliers, Archive de la liste et Liens. Il n'y a pour le moment qu'un seul projet [14] dans la première section dont l'objectif est de produire une image ISO contenant une sélection variée de logiciels éducatifs. Mais le développement n'en est qu'au début et nous verrons ce qu'il adviendra de ce projet. Cependant, la base de données contenant des logiciels existants [15] est remarquable à tout point de vue et je n'en ai jamais encore vue une aussi complète sur l'internet. Au moment où j'écris, figurez-vous que la base de données contient 518 logiciels classés par catégories. Chaque enregistrement est accompagné d'une courte description. Les informations additionnelles et optionnelles sont : la version, la date, le nom de l'author, le site web, un lien de téléchargement et bien sûr le nom de la licence utilisée. En plus, il est possible de n'afficher que certains critères comme la licence ou la courte description. Ce qui est important pour l'expansion future est la façon simple d'ajouter de nouveaux logiciels, ce qui se fait grâce à une forme sur le site web [16]. Vous pouvez consulter les données soit pour chercher une application soit grâce à un mot précis. Mais n'oubliez pas qu'il n'y a pas seulement des logiciels libres dans cette base de données. Comme le personnel de SEUL/edu a déjà amassé et catalogué tant de données, il paraîtrait logique que d'autres projets utilisent aussi cette base de données en l'intégrant dans leur sites web et en l'agrandissant. Une traduction en d'autres langues étendrait encore plus le cercle de ses utilisateurs.

Ceux qui recherchent des rapports sur les écoles utilisant GNU/Linux et/ou des logiciels libres seront contents. SEUL/edu offre des comptes-rendus [17] sur plus de 50 écoles dans le monde entier. Il y en a quelques unes de Cuenca en Équateur jusqu'à Marl en Allemagne. Il est possible d'ajouter facilement des données grâce à une forme [18] sur le site web. Sous documentation [19], vous ne trouverez pas grand chose pour le moment. Il existe déjà une classification pour la future documentation qui contient des sections comme Guides de l'utilisateur ou Guide des enseignants. Il y a même une catégorie pour des preneurs de décision et les personnes qui veulent persuader les écoles d'utiliser GNU/Linux et/ou des logiciels libres. SEUL/edu établit aussi une liste de la documentation par des projets similaires [20]. Pour le moment, il y a une description pour aider les personnes qui veulent écrire de la documentation dans l'une des catégories ci-dessus.

Le projet lui-même publie un compte-rendu très complet sur la situation de GNU/Linux et des logiciels libres dans les écoles au moins deux fois par mois. Les comptes-rendus publiés depuis le début de l'année 2000 sont bien sûr archivés sur le site web [21] pour que chacun puisse les lire quand il le veut. Comme SEUL/edu travaille et communique principalement avec une liste de diffusion, l'archive de cette liste est aussi disponible en ligne [22]. Et finalement, dans la dernière section, vous trouverez une ensemble complet de liens [23] vers d'autres sites web sur le thème de "GNU/Linux, logiciels libres dans et à l'école".

Mais maintenant, continuons avec l'idée du mois.

"Jeux de lettres générés rapidement"

Pour l'idée de la dernière fois, assez mince je le concède, je n'ai reçu aucune réalisation mais l'idée de ce mois-ci la prolonge. Comme les idées introduites jusqu'à présent étaient toujours plus ou moins pour mieux apprendre ou mieux enseigner dans le dur quotidien des écoles, je veux vous présenter une idée de détente aujourd'hui. Les énigmes, une invention qui fascine et occupe l'humanité depuis des millions d'années, peuvent enjoliver un peu la vie dans les écoles. Même les enfants trouvent du plaisir à résoudre des énigmes et des devinettes. Je fais allusion à une certaine catégorie qui est plutôt simple à implanter et à programmer. Ce dont je veux parler sont des lettres pêle-mêle contenant des mots qui appartiennent à un même thème. Le but est de chercher et trouver ces mots dans le tas. Le plus souvent, les lettres sont disposées dans un rectangle dans lequel les mots à trouver sont disposés horizontallement, verticallement ou en diagonale. De plus, les mots à trouver peuvent être écrits à l'endroit ou à l'envers.

Peut-être y-a-il déjà un logiciel qui crée de tels jeux. Et si non, ce serait faisable en peu de temps, non ? Un petit script bash mettant des mots autour d'un certain thème dans un pêle-mêle de lettres. Puis écrire cette suite de lettres avec quelques commandes (La)TeX [24] dans un fichier texte et l'imprimer donnerait aux élèves qui ont déjà fini leurs exercices une bonne devinette. Et en plus, si vous sélectionnez des mots de la même famille, les élèves apprennent même l'orthographe correcte ou comprennent mieux le sens de certains mots. De toute façon, je suis curieux de voir quels programmes vous allez créer. D'autres idées seraient aussi que les mots soient mal écrits ou alors soient codés avec des nombres.

Une fois encore, je vous demande de m' [1] envoyer les idées que vous pensez faciles à implanter ou pour lesquelles vous n'avez pas encore trouvé de programmes et je vais en parler dans ce paragraphe dans l'une des éditions suivantes. Et peut-être que des entreprises, des écoles ou des personnes offriront une récompense pour le développement de ces idées.

Mais continuons à présent avec un nouveau sujet.

Informations et nouvelles versions de programmes

Dans le futur, je vais vous parler dans cette section des nouvelles informations sur GNU/Linux et les logiciels libres dans les écoles. Puis, en-dessous je vais énumérer les versions actuelles de programmes éducatifs libres, pour le moment seulement ceux dont j'ai déjà parlé dans des éditions précédentes de TUX&GNU@school. Les logiciels dont la version a changé depuis la dernière édition seront en surbrillance rouge.

DebianEdu :

Le 6 Septembre dernier, Raphael Hertzog a annoncé la naissance de DebianEDU, un sous-projet de Debian [8]. Le but du projet est de faire de Debian la meilleure distribution pour les écoles. En ce moment, ils discutent avec fougue dans la liste de diffusion [25] quelles doivent être les premières tâches et ce que sont les priorités. Vous trouverez plus d'information à [26].

Mises à jour des versions des programmes

  • KTouch 1.0 - Apprentissage de la frappe au clavier sous KDE 3.0.3 (TGS 1)
  • GCompris 1.1.0 - Plate-forme éducative avec différents tableaux (TGS 2)
  • KGeo 1.0.2 - Programme de géométrie sous KDE 3.0.3 (TGS 3)
  • Ghemical 0.90 - Programme de chimie pour créer et faire des calculs sur des molécules (TGS 4)


C'est tout pour ce mois-ci, rendez-vous au prochain.

Liens :

[1] Veuillez envoyer vos critiques, questions, commentaires, idées et plus à : foxman@lugo.ch
[2] Site web de TUX&GNU@school : www.fsfeurope.org/education/tgs/tgs.fr.html
[3] Site web de Ghemical : bioinformatics.org/ghemical/
[4] Site web de SEUL/edu : www.seul.org/edu
[5] Site web de la Fondation Européenne pour le logiciel libre (Free Software Foundation Europe) : www.fsfeurope.org/index.fr.html
[6] Site web du projet GNU : www.gnu.org/home.fr.html
[7] Questions sur une possible utilisation de GNU/Linux et/ou de logiciels libres à l'école
[8] Site web de Debian : www.debian.org
[9] Site web de KDE : www.kde.org/fr
[10] Comment utiliser Ghemical sous Windows
[11] Site web de SEUL : www.seul.org
[12] Licence Publique Générale GNU (GNU General Public License)
[13] Liste des projets hébergés par SEUL
[14] Projet ISO de SEUL/edu
[15] Base de données de logiciels éducatif pour GNU/Linux
[16] Forme pour inclure de nouveaux logiciels dans la base de données
[17] Comptes-rendus d'écoles utilisant GNU/Linux et/ou des logiciels libres
[18] Forme pour inclure de nouveaux comptes-rendus
[19] Le projet de documentation de SEUL/edu
[20] Liens vers de la documentation par des projets similaires sur seul/edu.org
[21] Archive des comptes-rendus réguliers de SEUL/edu
[22] Archive de la liste de diffusion de SEUL/edu
[23] L'ensemble des liens de SEUL/edu:
[24] Site web de LaTeX : www.latex-project.org
[25] Listes de diffusion du projet Debian
[26] Site web actuel de DebianEDU : wiki.debian.net/debianedu6

À propos de l'auteur :

Mario Fux a fini en 1999 le PrimarlehrerInnenseminar à Brig après avoir terminé un diplôme en mathématiques et en sciences naturelles. Il fonda avec deux collègues les "ALIS - Arbeitsgruppe Linux an Schulen" (groupe de travail suisse pour promouvoir Linux à l'école). Pendant ce temps, il étudie à l'institut fédéral suisse de technologie de Zurich les technologies de l'information et le génie électrique. Et lorsqu'il ne passe pas son temps devant son PC, il est assis à regarder la nature dans les montagnes.

Copyright (c) 2002 Mario Fux. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2 or any later version published by the Free Software Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and no Back-Cover Texts.
Une copie de la licence se trouve à http://www.gnu.org/licenses/fdl.html.