Lettre d'information

Consultation Européenne +++ 100 jours à Munich +++ Coordinateur pour la Science Ouverte

Par  le  

Dans notre lettre d'information du mois d'août, nous nous interrogeons sur les raisons pour lesquelles la Commission Européenne devrait éviter d’utiliser le terme "propriété intellectuelle". Nous avons aussi interrogé le nouveau gouvernement de Munich sur son progrès concernant le Logiciel Libre, et nous présentons notre nouveau Coordinateur pour la Science Ouverte, Christian Busse. Comme toujours, vous y trouverez aussi des informations sur les activités de nos diverses communautés.

L'UE devrait reconsidérer l'usage de "propriété intellectuelle"

La FSFE a publié un premier retour d'informations à la consultation publique de la Commission Européenne concernant la mise à jour du système réglementant la "Propriété Intellectuelle (IP)". Dans ce retour, la FSFE expose à la Commission notre compréhension du terme "propriété intellectuelle" qui est chargé d'idéologies et dangereusement inconscient des importantes différences qui existent entre les nombreux domaines légaux qu'il essaie de résumer. De plus, les lois sur les brevets, les droits d'auteur et d'autres domaines apparentés ont pour effet de créer des monopoles temporaires exerçant leur pouvoir privé sur d'autres individus. Les acteurs de ce marché de monopole peuvent souvent profiter d'une telle structure, aux dépens d'une concurrence saine et d'autres bénéfices pour tous.

Par contraste, les modèles de gestion et de régulation du Logiciel Libre de par le monde ont démontré lors des 40 dernières années que partager le plus de connaissances est un régime plus durable et plus équitable pour promouvoir le progrès et la richesse de la société. La FSFE exhorte donc la Commission à utiliser cette occasion pour remettre en question la notion surannée selon laquelle étendre les monopoles sur la connaissance conduirait à plus de progrès. Le modèle du Logiciel Libre constitue un des meilleurs exemples que la Commission peut exploiter pour approfondir sa compréhension de la façon dont les nouveaux modèles basés sur le partage des connaissances sont fondamentaux pour une société plus innovante, équitable et socialement juste.

Une clef d'or posée sur la touche entrée d'un clavier.
Les lois sur les brevets, les droits d'auteur et d'autres domaines apparentés restreignent l'accès à la connaissance et génèrent souvent des monopoles temporaires qui exercent leur pouvoir privé sur d'autres individus.

100 jours du nouveau gouvernement à Munich

Comme rapporté dans notre lettre d'informations de mai, l'accord de coalition du nouveau gouvernement de Munich entre le SPD (NDT: Parti social-démocrate d'Allemagne) et les Verts comprend des déclarations positives sur l'utilisation de Logiciel Libre. En particulier, il y est mentionné que le principe "Argent Public ? Code Public !" devrait s'appliquer dans le futur. 100 jours plus tard, avec "The Document Foundation", nous avons interrogé les deux groupes politiques sur les activités qu'ils ont engagées jusqu'à maintenant pour atteindre leurs objectifs.

En réponse, les partenaires de la coalition ont confirmé être en pourparlers sur un ensemble de propositions qui sera discuté à l'automne. Alors qu'il n'y a aucun plan pour revenir au prestigieux projet LiMux, tout logiciel ne contenant aucune donnée personnelle et développé par l'administration devra être transféré à une base de code publique. De plus, les employés de l'administration publique de la ville seront libres d'utiliser des produits de Logiciel Libre dans le futur. La FSFE continue d'observer l'implantation en cours à Munich.

Vue aérienne de la mairie de Munich.
Mairie de Munich.

Nouveau Coordinateur de la Science Ouverte à la FSFE : Christian Busse

Christian Busse a récemment rejoint l'équipe de la FSFE comme notre nouveau Coordinateur pour la Science Ouverte. Pour son métier, il travaille comme scientifique pour le Centre Allemand de Recherche sur le Cancer. La Science Ouverte est un thème à l'importance grandissante, et la FSFE appelle à considérer le Logiciel Libre et les Normes Ouvertes comme éléments vitaux de la Science Ouverte pour toute la recherche financée publiquement en Europe. Dans son nouveau poste, Christian a déjà tenu une une conférence sur l'équité (FAIRness) des logiciels de recherche lors de l'atelier annuel de la TKFDM (l'initiative de gestion des données de recherche de l'état de Thuringe). Si vous êtes intéressés par la formation d'un groupe de travail sur le sujet de la Science Ouverte et du Logicel Libre, contactez-nous.


En ces temps de distanciation physique, le plus gros impact financier pour la FSFE est l'annulation des conférences sur le Logiciel Libre, comprenant nos propres évènements. Afin de maintenir le mouvement pour la liberté logicielle solide et en vie, merci d'envisager de donner une partie de votre budget de conférence à des organisations de Logiciel Libre, y compris la FSFE.


Qu'avons-nous fait ? En interne et en dehors de la FSFE

Participez à notre lettre d'information

Si vous souhaitez partager vos opinions, photos ou actualités, merci de nous les envoyer. Comme toujours, notre adresse est newsletter@fsfe.org. Nous sommes impatients de vous lire !

Si de plus vous souhaitez nous soutenir ainsi que notre travail, rejoignez notre communauté et aidez-nous avec un don ou une contribution mensuelle.

Merci à notre communauté, tous les volontaires, supporters et donatrices et donateurs qui rendent notre travail possible. Et merci à nos traductrices et traducteurs, qui vous permettent de lire cette lettre d'information dans votre langue maternelle.

Votre éditeur,

Erik Albers


Soutenez notre travail par un don


En discuter