Routeurs imposés

Il va sans dire que dans notre société nous devrions pouvoir choisir librement quel appareil nous souhaitons avoir chez nous, de la même manière que nous choisissons les téléphones que nous achetons. Mais certains Fournisseurs d'Accès à Internet trahissent ce principe en imposant à leurs clients un appareil en particulier pour accéder à internet ou en discriminant les personnes utilisant d'autres appareils. Cette violation de notre liberté fondamentale de choix est appelée « Routeurs imposés » et est sous le feu des critiques de la Free Software Foundation Europe, ainsi que de beaucoup d'autres organisations, projets et individus. Les routeurs imposés ne sont pas un sujet réservé aux experts : ils nous affectent tous.

Qu'est-ce qu'un routeur et de quelles obligations parle-t-on ?

Les routeurs sont les appareils qui, en plus de la connexion à internet, fournissent d'autres fonctionnalités. Il peut s'agir, par exemple, du réseau WiFi, de la téléphonie sur IP (VoIP), de la télévision ou d'autres fonctionnalités plus techniques telles que le routage de ports, la gestion dynamique des DNS ou l'établissement de tunnels VPN. Classiquement, toute communication sur internet passe par des routeurs.

Les Fournisseurs d'Accès Internet tels que Telekom, Vodafone, Kabeldeutschland et bien d'autres en Allemagne proposent un routeur recommandé dans leurs offres. Le principe n'est pas nécessairement mauvais, les utilisateurs n'ont ainsi pas à chercher de matériel compatible eux-mêmes. D'un autre côté, il doit rester possible de décider soi même quel appareil on souhaite utiliser sans dépendre des choix du FAI. Pourquoi est-ce si important ? Cette question a plusieurs réponses, certaines d'ordre général, d'autres d'ordre technique.

  1. Confiance et préférences : Chaque personne a ses préférences lorsqu'il s'agit de choisir un appareil électronique. Un FAI ne devrait pas se placer au dessus de cette liberté de choix. Si un client ne veut pas utiliser l'appareil recommandé par son FAI, qu'elle qu'en soit la raison, le FAI doit respecter cette décision sans conséquence pour le client.
  2. Vie privée et protection des données : On ne compte plus les vulnérabilités trouvées dans les routeurs fournis par les FAI, ni le nombre de portes dérobées (« backdoors ») qui permettent à des agences de renseignement ou des criminels d'accéder à l'infrastructure derrière le routeur. Les clients doivent avoir le choix d'utiliser l'appareil d'un constructeur auquel ils font confiance. Les routeurs imposés s'opposent frontalement à ce principe et détruisent la confiance déjà bien faible que le public a dans les nouvelles technologies.
  3. Libre concurrence et progrès technologique : Les utilisateurs bénéficient de la libre concurrence qui garantit un libre choix en matière de produit et contribue à leur amélioration continue. Si de plus en plus de FAI se mettaient à imposer des routeurs, les plus petits fabricants de routeurs seraient désavantagés car presque personne n'utiliserait leurs appareils. Dans ce cas, les fabricants alternatifs ou les plus petits ne pourraient plus rester sur le marché. Ceci se ferait au final au détriment des utilisateurs, car les différentes fonctionnalités, notamment de sécurité, seraient diminués et l'expérience utilisateur serait de moins en moins intuitive.
  4. Compatibilité : De nos jours, nous jouissons d'une diversité d'appareils électroniques sans précédent. C'est en principe une bonne chose, car nous pouvons choisir librement les produits qui nous attirent le plus. Malheureusement il existe, en l'occurrence, des routeurs qui n'acceptent de connecter que certains téléphones. Les utilisateurs doivent donc racheter du matériel, uniquement par mauvaise volonté des FAI. Du point de vue de l'utilisateur comme du point de vue environnemental, il s'agit d'un désastre participant à l'amoncellement de déchets électroniques encore fonctionnels.
  5. Considérations de sécurité relatives à la culture unique et à l'absence de mises à jour : Les experts en sécurité sont déjà très inquiets du nombre croissant de culture unique en ce qui concerne les choix techniques. On parle de culture unique lorsqu'un domaine technologique est dominé par un seul type de produit ou un seul constructeur. Dans ces conditions, si un problème de sécurité grave apparaît, un nombre titanesque d'utilisateurs sont affectés en même temps. La plupart des FAI n'utilisent que peu de modèles différents et mettent ainsi en danger la sécurité de leurs utilisateurs.

    Tout ceci est problématique, particulièrement lorsque les constructeurs et fournisseurs sont vraiment lents à livrer des mises à jour pourtant critiques. En effet, il arrive régulièrement que les routeurs imposés ne soient pas en capacité de se mettre à jour alors que la mise à jour est disponible chez leur fabricant. De ce fait, la sécurité des utilisateurs est mise à mal.

Actualités en lien

FSFE Newsletter - September 2018

19 September 2018

On September 12, the European Parliament rejected the mandate to fast-track the controversial legislation intended to reform online copyright. After its previous rejection in July, they voted again on this package – and this time it was adopted. However, with amendment 143 and 150 of the current copyright reform proposal, we now have at least a limited exclusion for “open source software developing platforms (..) within the meaning of this Directive”. (consolidated document)

Compulsory Routers: what customers have to take care of now

25 July 2016

Up until now, Internet service providers (ISPs) in Germany determined the router users had to use to connect to the Internet. The user had no say in this decision. This changes on August 1. A new law will allow users choose the device that gets installed in their homes. The FSFE wants to ensure everybody knows about their new rights and is asking users to report cases in which ISPs try to avoid the new regulation.

Erfolg gegen Routerzwang: Gesetz für Endgerätefreiheit verabschiedet

05 November 2015

Nach fast drei Jahren intensiver Arbeit der Free Software Foundation Europe (FSFE) und vieler anderer Organisationen wurde am heutigen Donnerstag das Gesetz „zur Auswahl und zum Anschluss von Telekommunikationsendgeräten“ vom Deutschen Bundestag beschlossen. Die FSFE begrüßt das neue Gesetz, da es effektiv den Routerzwang für ungültig erklärt und endlich Endgerätefreiheit für Anlagen wie Modems und Router herstellt.

FSFE signs association joint letter for terminal device freedom

28 October 2015

Together with 9 other civil and economic organisations the Free Software Foundation Europe (FSFE) sent a letter to numerous members of the German Bundestag concerning the compulsory routers issue at the present Wednesday. The letter is supposed to highlight the importance of passing the bill for freedom of terminal devices in telecommunication.

The long road from compulsory routers to freedom of choice

02 September 2015

The router. Despite often being dusty it is one of the most important devices needed for using the internet or phones. However: Most users in Germany don’t own this device even though it is located inside their homes and they pay for it.

Transparenzverordnung: Bundesnetzagentur legitimiert Zwangsrouter

29 September 2014

Die Free Software Foundation Europe sieht den aktuellen Entwurf der "Transparenzverordnung" der Bundesnetzagentur als Legitimierung einer Entmündigung von Verbrauchern.