empowering users
to control technology

Lettre d'information

Lettre d'information FSFE - Février 2016

le  

La FSFE a 15 ans

La Free Software Foundation Europe se prépare à une année passionnante pour l'année 2016. C'est l'année où nous célébrons notre 15e anniversaire et l'occasion de regarder derrière nous le chemin parcouru, de voir et de montrer comment votre soutien nous a amenés ici. Cependant, nous sommes également impatients de surmonter les défis à venir.

Depuis 2001, beaucoup de choses ont évolué en bien, y compris les changements que nous n'imaginions pas lorsque la petite équipe de bénévoles de différents pays a décidé de se réunir dans la Villa Vogelsang à Essen, en Allemagne, pour y fonder la Free Software Foundation Europe. Depuis lors, cette équipe initiale de militants a grandi et renforcé son amitié ; la FSFE a reçu la médaille Theodor Heuss pour son travail en faveur de la liberté dans la société de l'information ; nous sommes devenus une voix influente au niveau national et européen ; nous avons notre troisième président en fonction dans le bureau ; et nous sommes devenus une organisation à l'échelle européenne qui compte une équipe de permanents. Tout cela n'aurait pas été possible sans votre aide à vous, nos Fellows. Vos conseils, votre soutien, votre contribution financière, vos activités locales, votre marketing viral, vos projets de campagne et tout le temps que vous nous consacrez sont inestimables et font notre force. Nous sommes profondément émus et heureux qu'en 2016 la Free Software Foundation Europe soit portée par des milliers d'épaules. Voilà pourquoi nous consacrons cette année, à vous, à nos Fellows, à notre communauté.

Nous allons concocter quelques activités et récits inédits au cours de l'année pour vous remercier et fêter nos 15 ans d'existence. Commençons d'ores et déjà en célébrant le jour du J'aime le Logiciel Libre le 14 février avec éclat. Rejoignez-nous dans la propagation de l'amour envers le Logiciel Libre et de leurs développeurs. Et n'oubliez pas de noter dès maintenant la période du 2 au 4 septembre comme un événement crucial en 2016 : c'est le week-end où nous organiserons notre premier sommet FSFE – pour vous et par vous. De plus amples informations vous seront communiquées ultérieurement.

Document Freedom Day passe aux mains de la Digital Freedom Foundation

Deux fois moins âgée que la FSFE, notre campagne de Libération des Documents, célébrée pour la première fois en 2008 en réaction à l'adoption du standard OOXML de Microsoft, s'est ensuite transformée en une journée annuelle pour célébrer les standards ouverts. Au fil des ans, nous avons eu des centaines d'événements sur toute la surface du globe, nous avons assisté à la création d'œuvres impressionnantes, de brillantes BD et vidéos, et nous avons vu des partis politiques, des entreprises et des organisations sans but lucratif utiliser la Journée de Libération des Documents pour faire prendre conscience au monde de l'importance et de la liberté qu'apporte l'interopérabilité.

En 2016, cependant, la FSFE laisse aux mains de la Digital Freedom Foundation (Fondation pour la liberté numérique) la campagne de la Journée de Libération des Documents, cette association surtout connue pour l'organisation de la Journée du Logiciel Libre (Software Freedom Day). De cette façon, la FSFE saisit l'occasion de faire de la Journée de libération des documents la journée internationale des Standards ouverts, et de décentraliser plus encore le concept de cette campagne. Cette année, la Journée de Libération des Documents aura lieu le 30 mars 2016.

Les eurodéputés votent pour plus de Logiciels Libres dans le secteur public

Le 19 Janvier, le Parlement européen a adopté en séance plénière son rapport d'initiative Vers un marché unique du numérique préparé par les co-rapporteurs Kaja Kallas (ALDE, libéraux et démocrates) provenant du comité de l'Industrie, de la recherche et de l'énergie (ITRE) et Evelyne Gebhardt (S&D, socialistes et démocrates) du marché intérieur et de la protection des consommateurs (IMCO). L'équipe politique de la FSFE a amendé le projet de rapport et se félicite de constater que la version finale adoptée lors de la séance plénière inclut plusieurs déclarations positives concernant le Logiciel Libre.

En particulier, le rapport incite fortement la Commission européenne et le Conseil d'augmenter la part du Logiciel Libre et sa réutilisation dans l'administration publique comme une solution pour accroître l'interopérabilité. Le rapport met aussi en avant les avantages du Logiciel Libre en matière de sécurité, et invite l'UE à s'engager à une utilisation accrue des logiciels libres dans les établissements scolaires et les administrations publiques. Nous espérons que la Commission européenne suivra l'exemple du Parlement et mettra en œuvre les recommandations visant à accroître l'utilisation des logiciels libres dans le secteur public.

Au-delà la communauté

Qu'avons-nous fait d'autre ?

Agissez !

Bonnes nouvelles pour les Logiciels Libres

Un prochain amendement de la France à la loi pour la République numérique qui oblige les administrations publiques à publier le code source de ses solutions logicielles sur mesure a été adopté par le parlement français. Pendant ce temps, une autre ville française, Grenoble se convertit aux Logiciels Libres qui ont la réputation d'aider à accroître la participation citoyenne, de réduire les coûts, et de faciliter le partage des connaissances. Puisque nous parlons de licences, la famille des licences Logiciel Libre s'agrandit de trois nouvelles licences rédigées par le gouvernement de la province canadienne du Québec. De quoi encourager les administrations publiques provinciales à partager leurs solutions TIC.

Merci à tous les volontaires, Fellows et donateurs qui rendent notre travail possible,

vos rédacteurs, Polina Malaja et Erik Albers FSFE