empowering users
to control technology

Lettre d'information

FSFE Newsletter – Décembre 2014

Par  le  

Des institutions européennes plus demandeuses

La nouvelle Commission européenne est actuellement en train de fixer la ligne directrice de sa politique pour les cinq prochaines années. La FSFE s'entretient régulièrement avec les équipes de la Commission, qui voient là un moment propice pour le Logiciel Libre à Bruxelles. Nous voulons saisir cette opportunité pour à la fois faire pression sur les appels d'offres liés aux logiciels, sur la standardisation ainsi que sur la maîtrise des appareils. C'est pourquoi notre président Karsten Gerloff a participé à plusieurs réunions.

En novembre, le Parlement européen (PE) a organisé une conférence pour informer les parlementaires sur les prestations informatiques qui leur sont fournies en interne. Cette conférence a été l’occasion d’une table ronde dirigée par Adina Valean, la nouvelle vice-présidente du PE en charge des TIC, avec une intervention de Giancarlo Villela, le directeur du service informatique du PE. Après le débat, Karsten a pu faire quelques commentaires sur les retransmissions en direct des institutions européennes, sur DebianParl ainsi que sur les risques d’enfermement propriétaire (en anglais).

Début décembre, Karsten était à nouveau au Parlement, cette fois à l'occasion d'un atelier sur les Standards Ouverts pour l'approvisionnement des TIC (en anglais). Le réel intérêt de ce type d'événements, comme souvent, réside dans les personnes présentes. L'atelier a été l'occasion pour la petite communauté poussant les Logiciels Libres et les Standards Ouverts dans les procédures d'appels d'offres de se rencontrer et de partager les dernières informations pour impulser ensemble des changements positifs.

Le Cloud n'existe pas. C'est simplement l'ordinateur de quelqu'un d'autre !

Karsten a également participé à un autre événement : la présentation du rapport sur l'interopérabilité et le « cloud » computing par le lobby ECIS basé à Bruxelles. Karsten a pris des notes sur le meeting dans son billet de blog Quelques recommandations de bon sens sur l'informatique fumeuse (en anglais).

À peine quelques jours plus tard, les nouveaux autocollants « There is no Cloud, just other people's computers » (Il n'y a pas de Cloud, simplement l'ordinateur de quelqu'un d'autre) sont arrivés au bureau. Nous avons reçu beaucoup de retours positifs sur ces autocollants, que nous avons ajoutés à nos kits de promotion. Nous envisageons d'avoir quelques produits dérivés avec ce slogan prêts pour notre stand au FOSDEM du 31 janvier au 1 février 2015 à Bruxelles.

Des progrès sur les tracts pour « l'autodéfense email »

En plus de ces nouveaux autocollants, il est désormais possible de commander de nouveaux tracts pour promouvoir le « guide d'auto-défense email » de notre organisation-sœur. Nous avons d'abord fait ce tract en allemand pour la manifestation annuelle « La liberté, pas la peur » en septembre. Ensuite, des bénévoles de toute l'Allemagne les ont commandés puis distribués. Par exemple, des tracts ont été distribués par un cinéma pour chaque personne qui achetait un ticket pour le documentaire sur Snowden « Citizenfour ». Pendant ce temps, nous avons réimprimé la version allemande une troisième fois et, depuis fin-novembre, nous pouvons envoyer la version anglaise à nos soutiens dans toute l'Europe.

Dans les prochaines semaines, nos traducteurs et nos designers vont finaliser les versions chinoise, néerlandaise, française, grèque, italienne et espagnole. Pour 2015, nous voulons que tout soutien local du Logiciel Libre puisse les distribuer dans des bibliothèques, des universités, des écoles, des cinémas, des entreprises, des restaurants, des cafés, des boutiques ou dans tout autre endroit.

Les traducteurs de la FSFE : sont des personnes géniales

Ce qui nous amène à une note de remerciement bien nécessaire. Pendant les douze derniers mois, nous avons publié la lettre d'information mensuellement. Deux éditions furent écrites par notre bénévole Heiki « Repentinus » Ojasild, pour que votre rédacteur puisse profiter de ses vacances. Notre lettre d'information mensuelle était disponible dans 6 langues en moyenne (au minimum 4 langues, au maximum 9 langues). Nous avons eu des lettres en albanais, néerlandais, anglais, français, allemand, grec, italien, portugais, roumain, serbe et en espagnol.

Votre éditeur est fier de travailler au sein d'une équipe pleine de bénévoles si impliqués. Ils traduisent la lettre d'infos, les tracts mentionnés plus-haut, et d'autres communiqués de la FSFE. Ils permettent à d'avantage de personnes dans le monde de lire sur le Logiciel Libre dans leur langue maternelle, ils constituent donc une partie cruciale de la FSFE. C'est pourquoi votre éditeur voudrait profondément remercier notre équipe grandissante de traducteurs pour ce travail important.

Par ailleurs…

Soyez actifs : obtenez votre carte à puce et soutenez-nous

L’an prochain, nous nous démènerons plus que jamais pour ancrer la liberté logicielle dans le socle de notre société. Afin de nous permettre d’intensifier notre travail avec la Commission européenne, de faire découvrir les Logiciels Libres à un plus grand nombre de personnes tout en poursuivant nos tâches actuelles, nous avons besoin de 190 000 € pour 2015.

Pour les particuliers, le meilleur moyen de soutenir financièrement le travail de la FSFE est de devenir un Fellow (un membre soutenant la FSFE). Toutes les contributions de la Fellowship se transforment en actions pour nous diriger vers une société libre.

Les Fellows reçoivent une carte à puce dernier cri de la Fellowship qui, avec le logiciel libre de chiffrement GnuPG et un lecteur de cartes, peut être utilisée pour signer et chiffrer des courriels, pour se connecter à un ordinateur distant de manière sécurisée via SSH depuis un ordinateur potentiellement non sûr, ou encore pour stocker les clés d’un disque dur chiffré. Puisque les clés sont stockées dans la carte, elles sont presque impossibles à dérober.

Merci à tous les volontaires, les Fellows et les donateurs qui rendent notre travail possible,
Matthias Kirschner - FSFE